/finance

Fournisseurs de RONA: la ministre Anglade se fait rassurante

Argent

La ministre de l’Économie Dominique Anglade comprend que les fournisseurs québécois de RONA puissent s’inquiéter de leur avenir au sein de Lowe’s Canada, mais elle se fait rassurante.

Lundi, des fournisseurs ont exprimé des craintes à la suite de la réception d’un courriel de Lowe’s les informant que leur entente avec le détaillant fera l’objet de révisions dans le but notamment de l’harmoniser avec les façons de faire de la compagnie.  

La ministre Anglade a indiqué que son ministère a réagi dès l’annonce du rachat de RONA, en février, en mettant sur pied un programme d’accompagnement des fournisseurs, afin de s’assurer qu’ils soient capables de faire affaire avec Lowe’s, pour les marchés québécois, canadien et américain.

«Nous avons rencontré le président de Lowe’s la semaine dernière pour leur expliquer comment nous voulons accompagner nos fournisseurs. Notre programme a été très bien accueilli», a expliqué la ministre lors d’une entrevue avec Mario Dumont sur les ondes de LCN.

Trois axes de travail sont privilégiés, soit la mise en place d’une approche numérique pour réaliser les transactions, la disponibilité de fonds de roulement pour les stocks et une vitrine pour les produits.

Une autre rencontre est prévue avec Lowe’s à la fin de septembre à ce sujet et la ministre invite les fournisseurs inquiets à contacter son ministère.

«On aimerait que nos fournisseurs puissent montrer ce dont ils sont capables de faire», affirme Mme Anglade, qui se dit confiante de la portée du plan de match du ministère.

Pour sa part, le premier ministre Philipe Couillard a souligné que le gouvernement avait envoyé un signal à Lowe’s à l’effet qu’il veut voir les fournisseurs «continuer d’être soutenues au Québec. Et je pense que ce sera le cas, honnêtement».

 

Dans la même catégorie