/news/politics

Quatre députés péquistes appuient Lisée

Geneviève Lajoie | Agence QMI

La course à la chefferie du Parti québécois prend un nouveau tournant. Un bloc de quatre députés a donné son appui mercredi après-midi à l'aspirant-chef Jean-François Lisée.

Carole Poirier, Mathieu Traversy et André Villeneuve avaient appuyé Véronique Hivon en début de campagne au leadership. La députée de Joliette ayant abandonné pour des raisons de santé, les trois élus se rangent derrière M. Lisée.

Le député de Sanguinet Alain Therrien laisse tomber sa neutralité et choisit lui aussi le camp du député de Rosemont.

L'annonce a été faite à 15 h dans la circonscription de Jean-François Lisée. Ce dernier n'avait pas d'appui au sein du caucus jusqu'à maintenant.

Le meneur Alexandre Cloutier compte douze élus dans son camp.

Deux autres députés sont toujours courtisés par les prétendants au trône péquiste: Sylvain Pagé et Claude Cousineau.

Sylvain Pagé, député de Labelle, se donne encore quelques jours de réflexion, mais il n'exclut pas de rester neutre ou d'appuyer un des candidats plus tard dans la course.

Débat difficile pour Cloutier

Il y a de fortes chances que Claude Cousineau, député de Bertrand, reste dans le camp des non-alignés. «Je les aime tous, ce sont mes collègues!», insiste-t-il, en entrevue. Selon lui, ce nouveau bloc d'appuis à Jean-François Lisée démontre qu'il y a bel et bien une course pour succéder à Pierre Karl Péladeau. «Ça va être palpitant jusqu'à la fin», se réjouit-il.

Dans son comté des Laurentides, «les deux personnes qui reviennent le plus souvent, c'est Martine Ouellet et Jean-François Lisée».

Son verdict du premier débat des aspirants-chefs qui avait lieu mardi à Montréal? «Martine (Ouellet) a été bonne, Jean-François (Lisée) a beaucoup d'idées, Paul Saint-Pierre Plamondon m'a agréablement surpris, ce fut plus difficile pour Alexandre (Cloutier).»

Dans la même catégorie