/news/currentevents

La mince «consolation» de Denis Côté

L'agent du SPVM qui a abattu Kimveer Gill avant qu'il ne fasse plus de victime se console qu'aucun drame du même genre ne soit survenu à Montréal depuis les événements du Collège Dawson.

«Je me sens bien, je me sens zen et je réalise que depuis 10 ans, il n'y a pas eu d'événements similaires», affirme-t-il avec sérieux lorsque TVA Nouvelles l'a rencontré avant qu'il ne prenne part à la cérémonie commémorative une décennie après le drame.

Denis Côté est néanmoins un policier marqué à jamais par ce qu'il a vu ce jour-là.

Il y a dix ans, Côté était attablé dans un petit restaurant situé près du pont Jacques-Cartier, mais aussi, près de l'endroit de son secteur de patrouille, le poste de quartier 22.

«Les appels sont entrés sur les ondes radio et des policiers demandaient du renfort à Dawson», raconte-t-il.

Plutôt que d'emprunter le tunnel Ville-Marie où les ondes n'entrent pas, il a filé à toute vitesse sur le boulevard De Maisonneuve pour franchir les six kilomètres qui le séparaient du collège.

Il ne le dira pas en entrevue, mais il a rarement conduit aussi vite. Son autopatrouille en a longtemps porté les traces d'ailleurs. «C'est de la conduite d'urgence», lance-t-il, le sourire en coin.

«Quand je suis arrivé, plusieurs véhicules et policiers avaient déjà convergé, je ne pouvais pas m'approcher plus. Pendant que j'entendais les coups de feu, j'ai longé le collège et je suis entré par la porte principale, car mes collègues demandaient de l'aide.»

«Ç'a vraiment été circonstanciel, je me suis retrouvé sur la mezzanine et j'ai commencé à essuyer des coups de feu et tout à coup, plus rien, les coups de feu ont cessé. C'est là que j'ai commencé à chercher à voir si j'avais une possibilité d'atteindre le suspect. Par un concours de circonstances, j'ai eu la possibilité alors qu'il se déplaçait avec deux otages. J'ai tiré plusieurs coups de feu...» se rappelle-t-il.

Dans les années qui ont suivi la tragédie du Collège Dawson, Denis Coté a rencontré plusieurs des étudiants qui étaient présents ce jour-là. Il a toujours une pensée pour eux et la famille d'Anastasia De Sousa, la seule victime de la tragédie.

Le policier Côté a rencontré pour la première fois la famille d'Anastasia De Sousa

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.