/news/society

250 vies sauvées en cinq ans

L'Institut de cardiologie révolutionne l'opération à coeur ouvert

TVA Nouvelles

L’Institut de cardiologie de Montréal (ICM) ouvre son expertise à l’international en accueillant des médecins européens et américains qui suivront une formation de pointe appelée «procédure Ross» qui a permis de sauver la vie de 250 personnes, dont celle de Marc-André Fillion.

Né avec une double malformation congénitale au cœur, l’homme de 32 ans avait de la difficulté à effectuer de simples mouvements comme monter ou descendre des escaliers.

«Mon coeur battait tout croche et tu te demandes si tu vas faire une crise cardiaque à tout moment», indique-t-il à TVA Nouvelles. Puisque le sang ne circule plus très bien hors du cœur, les patients sont aux prises avec des essoufflements et sont à risque de mourir subitement.

Jeune adulte actif, Marc-André Fillion a été opéré à cœur ouvert et a opté pour cette procédure «Ross». Aujourd’hui, Marc-André peut «jouer au baseball et au hockey».

La procédure «Ross» s'adresse à ceux qui souffrent d'une malformation cardiaque, tel un rétrécissement de la valve aortique ou de la valve principale du cœur. Il faut donc remplacer la valve défectueuse par la valve pulmonaire du patient. Le traitement est complexe et est maitrisé par peu de chirurgiens.

«La valve aortique est la plus importante au niveau du cœur. Si on veut y placer le meilleur "produit" ce serait une valve vivante, idéalement celle du patient et qui soit en terme de configuration,  identique à celle d'une valve aortique normale», indique le docteur Ismail El-Hamamsy, chirurgien à l’Institut de Cardiologie de Montréal.

Pour substituer la valve pulmonaire, le chirurgien insère ensuite une valve humaine dite cadavérique.

«Chez les jeunes adultes qui subissent cette opération, à long terme il y a un réel bénéfice autant en terme de survie des patients que sur la qualité de vie des patients. Et ça, c'est deux éléments particulièrement importants d'autant plus que notre population de patients est très jeune», ajoute le Dr El-Hamamsy.

Expertise internationale

Avec plus de 80 procédures de Ross par année, l'Institut de cardiologie de Montréal est le chef de file en Amérique du Nord. Le docteur El Hamamsy est reconnu dans le monde pour son expertise. D'ailleurs, jeudi, une intervention a été réalisée devant 30 chirurgiens du Canada, d'Europe et des États-Unis pour leur permettre d'approfondir leurs connaissances sur cette technique complexe.

«Il a développé en quatre ans une expertise internationale et on voit que la survie des patients est meilleure avec une meilleure qualité de vie», explique le docteur Olivier Bouchot, du Centre hospitalier universitaire de Dijon en France.

Le docteur El-Hamamsy se «dit très fier de figurer partout dans le monde et d'avoir des chirurgiens qui viennent de partout pour venir nous voir et apprendre ces techniques-là dans nos hôpitaux, dans nos centres».