/regional/montreal/montreal

«Ce qui arrive à Jean est injuste comme le cancer dans une famille»

TVA Nouvelles

Secoué, attristé, rempli de compassion pour la famille et les amis de Jean Langevin, le chef d’antenne de TVA Nouvelles, Pierre Bruneau, est revenu sur l’expédition en kayak afin d’amasser des fonds pour la Fondation Charles-Bruneau qui a tourné au drame vendredi après-midi.

Le directeur général de la Ville de Bromont était en pleine excursion sur la rivière des Prairies à la hauteur de Pierrefonds-Roxboro quand son kayak a chaviré. Jean Langevin est demeuré coincé sous l’eau entre une bouée et son embarcation. L’homme de 59 ans est décédé à l'Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal.

«Jean était un bout-en-train, tellement de bonne humeur. Il se trouvait chanceux d’être là. Il disait qu’il faisait si beau. La rivière était comme un miroir», explique Pierre Bruneau.

«On se sent impuissant»

«Ce qui arrive à Jean nous a frappés de plein fouet. Ce qui arrive à Jean est injuste comme le cancer est injuste quand il arrive dans une famille. On se sent impuissant. J’ai une pensée particulière pour sa famille, ses amis, ses collègues», de souffler le chef d’antenne ému.

C’était la troisième année du Circuit bleu Charles-Bruneau, une activité de financement en kayak de la Fondation Charles-Bruneau qui devait se dérouler du 15 au 18 septembre autour de l’île de Montréal. «Ça fait partie de l’ADN de la Fondation Charles-Bruneau. Par l’activité sportive, on vient en aide aux enfants atteints du cancer», précise Pierre Bruneau.

Jean Langevin était un homme toujours souriant d’après M. Bruneau. «Jean nous laisse un beau sourire et un engagement exceptionnel à une cause qu’il adorait», se remémore-t-il

Sécurité

Une enquête est en cours afin de déterminer ce qui s’est exactement passé vendredi. Le chef d’antenne de TVA Nouvelles assure qu’il y avait de la sécurité lors de la balade en kayak.

«Quand on part dans une activité comme celle-là, bien sûr qu’on s’assure de la sécurité. On s’assure que tout le monde a un minimum de formation et est bien encadré. On ne part pas à l’improviste», soutient Pierre Bruneau.

Dans la même catégorie