/news/politics

Charkaoui préfère Cloutier

Charles Lecavalier

 - Agence QMI

CAPTURE D’ÉCRAN/TVA NOUVELLES/AGENCE QMI

Adil Charkaoui a affiché publiquement sa préférence pour le candidat à la direction du Parti québécois Alexandre Cloutier à cause de sa position modérée.

«Le Collectif québécois contre l’islamophobie n’a pas appuyé publiquement Alexandre Cloutier. Néanmoins, il nous apparaît clairement qu’Alexandre Cloutier demeure la voix la plus modérée au sein du PQ et surtout qu’il comporte au sein de son équipe bon nombre de conseillers maghrébins musulmans pratiquants, chose qui est tout à fait à son honneur», a lancé M. Charkaoui dans une vidéo publiée sur la page Facebook du Collectif mardi en fin de journée.

L’imam Charkaoui avait été propulsé dans la campagne péquiste vendredi par un message twitter de Jean-François Lisée, qui l’associait à Alexandre Cloutier.

M. Charkaoui s’en est pris durement à ce dernier, dont la démarche est «teintée de malhonnêteté intellectuelle» et «d’islamophobie». Il estime que la plateforme d’Alexandre Cloutier fait davantage de place aux immigrants tout en déplorant son «manque de leadership».

«M. Cloutier a ouvertement défendu l’intégration des immigrants, particulièrement les musulmans, dans la fonction publique, a ouvertement dénoncé le racisme systémique et s’est distancié de la charte islamophobe de Bernard Drainville», a souligné M. Charkaoui.

Il a vanté la démarche de M. Cloutier qui s’est «présenté comme celui qui allait mettre fin au virage identitaire entrepris sous le gouvernement Marois et qui a gravement nui au PQ, mais à l’intégration des immigrants ici au Québec».

Il croit toutefois qu’il devrait mieux éduquer «une partie non négligeable de la base militante du PQ qui est gravement gangrenée par la xénophobie, le racisme et surtout l’islamophobie» et critique les deux candidats qui font preuve de «populisme».

Faussetés

L’équipe d’Alexandre Cloutier a rétorqué que l’appui de M. Charkaoui était non sollicité et qu’aucun conseiller du député de Lac-Saint-Jean ne pratiquait la religion musulmane.

«On ne décide pas si les gens nous appuient ou pas. Alexandre a fait connaître des positions avec lesquelles les gens comme l’imam Charkaoui peuvent difficilement se retrouver», a affirmé son attaché de presse, Dominic Vallière.

M. Vallière estime que l’imam Charkaoui a pu apprécier le fait que M. Cloutier «n’essaie pas d’instrumentaliser ce débat polarisant». Ironiquement, la vidéo de M. Charkaoui fait surface le jour même où M. Lisée faisait volte-face et tempérait ses propos.

«Adil Charkaoui n’est pas membre du PQ. Alexandre Cloutier n’a pas sollicité son appui. Adil Charkaoui est un homme détestable et s’il connaissait la position d’Alexandre Cloutier sur la laïcité il ne pourrait pas l’appuyer», avait-il affirmé au matin.

Dans la même catégorie