/news/currentevents

«Je ressens que ma sœur est vivante»

Cinquante-trois ans jour pour jour après la disparition de sa sœur, Adolphe Carrier continue le combat pour tenter de la retrouver.

Le 27 septembre 1963, la petite Diane Carrier, âge de seulement six ans, était portée disparue dans le Vieux-Québec. Sa mère l’avait envoyée chercher son frère qui n’était pas encore revenu à la maison pour qu’il vienne manger.

«On n’a jamais eu de nouvelles depuis ce temps-là», a déclaré Adolphe Carrier en entrevue sur les ondes de LCN.

Encore aujourd’hui, les enquêteurs qui travaillent sur ce dossier n’écartent aucune hypothèse pour expliquer cette mystérieuse disparition.

«On n’a rien trouvé, pas un soulier, pas un sous-vêtement, rien, a ajouté M. Carrier. C’est assez dur.»

Depuis ce jour, le frère de la disparue est obsédé par l’idée de la retrouver et il ne se passe pas une journée sans qu’il pense à sa sœur. «De plus en plus, plus on vieillit, plus les chances sont moins grandes pour la retrouver», laisse-t-il tomber.

Dans le cadre de l’enquête, les policiers ont toutefois diffusé un portrait simulé montrant ce que Diane Carrier pourrait avoir l’air aujourd’hui. Adolphe Carrier est d’ailleurs persuadé que sa sœur est toujours vivante.

À gauche, une photo de Diane Carrier à l'époque de sa disparition. À droite, un portrait qui simule ce dont elle aurait l'air aujourd'hui.

ARCHIVES

À gauche, une photo de Diane Carrier à l'époque de sa disparition. À droite, un portrait qui simule ce dont elle aurait l'air aujourd'hui.

«Je ressens que ma sœur est vivante, soutient-il. Je le ressens très fort. Je suis sûr qu’elle n’est pas décédée.»

Et même si le temps passe, le sentiment de culpabilité que ressent M. Carrier est toujours présent. «Peut-être que si j’étais revenu, ce ne serait pas arrivé, dit le frère de la disparue. J’ai vécu avec ça toute ma jeunesse.»

Toute personne qui détient des informations sur cette disparition peut communiquer avec la police de Québec au 418 641-AGIR.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.