/news/society

L’Alberta accueillera nos pitbulls

Marie Christine Trottier | Agence QMI

MATHIEU WAGNER/AGENCE QMI

Des dizaines de pitbulls montréalais pourraient être adoptés en Alberta dans les prochaines semaines si le règlement interdisant ces chiens entre en vigueur.

Plus de 400 Albertains se sont déjà manifestés pour adopter des pitbulls montréalais si la poursuite de la SPCA qui vise à faire annuler le règlement interdisant ces animaux à Montréal est rejetée.

Ces chiens s'envoleront alors vers Calgary et atterriront au refuge Barc’s, qui s’occupera d’assigner les pitbulls «sauvés» de Montréal à des familles d’accueil locales.

«Depuis l’adoption du règlement anti-pitbull, je reçois au moins 200 courriels par jour. Les gens veulent aider», a affirmé Debra Therrien, fondatrice de Barc’s.

L’organisme «importe» depuis quatre ans des pitbulls de villes où sont adoptés des règlements ciblant des races spécifiques. Ces chiens sont ensuite assignés à des familles d’accueil en attendant qu’ils soient adoptés.

«C’est beaucoup mieux pour un chien d’être accueilli temporairement dans une famille que d’être dans une cage dans un refuge», a expliqué Mme Therrien.

Ceux qui ne veulent pas se conformer au nouveau règlement montréalais peuvent donc envoyer leur animal en Alberta en écrivant à Barc's.

Quelques minutes après que le règlement qui interdira les pitbulls à Montréal a été adopté, mardi, une levée de fonds en ligne a été lancée et a récolté plus de 25 000 $ en moins de 24 heures. La réponse a été tellement positive que les administrateurs de la page l’ont fermée et ont redirigé les donateurs vers d’autres causes.

Cet argent servira à payer une partie des frais juridiques de la SPCA et l’avion qui partira de Plattsburgh, dans l’État de New York, pour amener les pitbulls montréalais en Alberta.

Des gens se mobilisent d’ailleurs pour y conduire ces chiens à partir de Montréal.

«C’est moins compliqué de remplir des formulaires pour amener les chiens aux États-Unis et les ramener au Canada que de les faire passer par l’aéroport de Montréal», a expliqué Mme Therrien.

Chaque vol coûte environ 16 000 $ et permettra d’envoyer 40 à 60 pitbulls montréalais vers Calgary.

Processus coûteux

Les familles d'accueil doivent débourser près de 500 $ pour héberger temporairement un chien. Ce prix comprend notamment une nouvelle laisse, l’examen et les soins médicaux, leur médaille et de la nourriture.

«Nous n’avons pas d’enfant, donc chaque chien que nous accueillons coûte cher, mais ça vaut la peine», a expliqué Ashley Corsiatto, qui a déjà hébergé 11 pitbulls venant de partout en Amérique du Nord depuis deux ans.

Elle dépense environ 1000 $ par mois pour ses animaux, mais avoue les gâter énormément.

«Il faut aussi qu’on se prépare à tomber en amour avec le chien, a ajouté Candace Shayka, qui s'est inscrite pour accueillir des pitbulls. Oui, il faut avoir un peu d'expérience avec de grands chiens. On ne peut pas s'attendre à ce qu'ils soient nécessairement parfaits, donc il faut un peu les dresser. Et parfois le chien va tellement bien avec ta famille que tu veux le garder pour toujours.»