/news/culture

«Non seulement je vais chanter, mais je vais réussir» – Jérémy Gabriel

Agence QMI

CAPTURE D'ÉCRAN TVA-NOUVELLES

Faisant fi des nombreuses critiques, Jérémy Gabriel poursuit sa carrière de chanteur. En octobre, le jeune homme de 19 ans lancera une nouvelle pièce en anglais intitulée I Don’t Care avec laquelle il veut faire danser les gens.

Malgré l’affaire Mike Ward, le principal intéressé avoue sans hésitation vouloir revivre sous les feux des projecteurs à tout prix.

«C’est encore plus important qu’il y a 10 ans parce que si je le faisais pas, ce serait dire aux gens qui m’ont détesté, haï, garroché de la merde sur les réseaux sociaux, à la télévision, les humoristes, ça serait leur donner raison», a-t-il confié à Benoît Dutrizac pour l’émission Les francs-tireurs diffusée mercredi soir.

Jérémy Gabriel croit d’ailleurs dur comme fer que sa démarche dans l’industrie musicale – amorcée alors qu’il avait huit ans – sera couronnée de succès.

«Je suis là pour dire que je vais chanter. Non seulement je vais chanter, mais je vais réussir et je vais prouver à tous ceux qui m’ont dit que je ne réussissais pas que je vais réussir», a-t-il ajouté.

Sa notion de la réussite est d’ailleurs bien définie: «C’est d’arriver à une notoriété mondiale. C’est international. Y’a des gens qui vont dire que je suis fou, y’a des gens qui vont me dire ¨Jérémy, ça n’arrivera jamais¨, mais ça fait depuis que j’ai huit ans que le monde me dit ça».

Mike Ward pas détesté

Deux mois à peine après le jugement favorable dans sa bataille judiciaire contre Mike Ward, Jérémy Gabriel a accepté de revenir sur les conséquences des blagues de se dernier à son endroit.

Quand il a entendu pour la première fois la blague de Mike Ward – qu’il dit connaître maintenant par cœur et dans laquelle il est question de le noyer – Jérémy Gabriel a rappelé que tout s’était écroulé en lui.

«J’ai perdu tout espoir en moi, en ce que je faisais, en ce que je croyais. J’ai été dévasté», a-t-il précisé.

Par contre, questionné à savoir s’il hait aujourd’hui le controversé humoristique, Jérémy Gabriel a été catégorique: «Non. Est-ce que je déteste Mike Ward? Non. Je pense que dans sa tête, il ne se rendait pas compte jusqu’où ça pouvait aller.»

Dans la même catégorie