/news/law

Steven Harley Pinnell accusé de délit de fuite causant la mort

Michaël Nguyen | Agence QMI

L’homme accusé d’avoir fauché à mort une septuagénaire dimanche dernier a finalement été rapatrié à Montréal pour faire face à la justice.

Menotté, les cheveux en bataille et la barbe mal rasée, Steven Harley Pinnell a brièvement comparu à la cour vendredi en lien avec le décès de Zèlia Ponte Araujo.

Le 25 septembre, la femme de 79 ans revenait du supermarché quand elle s’est fait happer par une Chevrolet Silverado volée.

DELPHINE BERGERON / AGENCE QMI

Le chauffard avait pris la fuite, mais la voiture avait finalement été retrouvée quelques jours plus tard, en Ontario. Les policiers ont ensuite arrêté Pinnell.

Le suspect, âgé de 33 ans, est accusé d’avoir fait défaut de s’arrêter lors d’une collision, en sachant qu’il avait causé la mort de la septuagénaire. Il est aussi accusé du vol de la Chevrolet Silverado, quelques jours plus tôt, ainsi que de possession de bien volé.

Selon nos informations, Pinnell est un sans-abri qui a vécu à Montréal dans les dernières années. Il a plusieurs antécédents judiciaires, dont vol et méfait. Il était d’ailleurs sous le coup d’une probation lorsqu’il aurait fauché Zèlia Ponte Araujo.

Il semblerait également que Pinnell avait été admis dans une maison de thérapie en novembre dernier, mais il avait été expulsé de l’endroit quelques mois plus tard.

Comme la Couronne s’est opposée à sa libération, l’accusé passera la fin de semaine en détention. Il reviendra à la cour lundi, dans l’espoir d’être remis en liberté sous caution.

Dans la même catégorie