/news/politics

Alexandre Cloutier toujours optimiste

Agence QMI

Satisfait de sa course jusqu’à maintenant, Alexandre Cloutier s'est montré plutôt serein samedi quant à l'issue de la course à la direction du Parti québécois.

Talonné depuis quelques semaines par son collègue député de Rosemont Jean-François Lisée, M. Cloutier a indiqué samedi que son équipe allait redoubler d’ardeur dans le sprint final. «C’est une course qui est serrée, a-t-il souligné en entrevue à TVA Nouvelles. La bonne nouvelle, c’est qu’on mène et qu’on doit gagner maintenant.»

À une semaine du vote prévu le 7 octobre, un nouveau sondage Léger publié samedi indique qu'Alexandre Cloutier et Jean-François Lisée sont presque au coude à coude dans cette course. En effet, 31 % des personnes sondées se disant sympathisantes avec le Parti québécois estiment que M. Cloutier ferait le meilleur chef pour le parti, et 29 % favorisent Jean-François Lisée.

Loin derrière, les deux autres aspirants Martine Ouellet et Paul St-Pierre Plamondon obtiennent respectivement les faveurs de 12 % et 3 % des participants.

M. Cloutier, qui participe à sa deuxième course à la chefferie péquiste, a assuré qu’il n’avait jamais rien tenu pour acquis, même lorsqu’il trônait au sommet des sondages.

«C’est une course qui va se jouer jusqu’à la fin, a-t-il souligné. Je n’ai jamais pensé que ce sera facile. Je me suis retroussé les manches et j’ai fait une campagne. Je suis très fier de la campagne que j’ai menée.»

En mai dernier, quatre jours après la démission fracassante de Pierre Karl Péladeau à la tête du PQ, Alexandre Cloutier récoltait 27 % d’appuis des militants, suivi de Bernard Drainville (15 %), Jean-Martin Aussant (14 %) et Véronique Hivon (11 %). Jean-François Lisée et Martine Ouellet avaient respectivement 6 % et 4 % d’appui.

«C’est une course de conviction, a expliqué M. Cloutier. J’ai porté des idées de changement depuis le début, sur l’éducation, la justice, la justice fiscale. Il y a de vrais choix qui sont sur la table. Je fais confiance au jugement des membres du Parti québécois.»

Il a aussi rappelé qu’il était le candidat qui avait le plus d’expérience. «Je suis le plus jeune candidat de cette course au leadership, mais je suis là depuis longtemps. Ça fait maintenant presque 10 ans [que je suis député].»

Alexandre Cloutier s’est aussi posé en rassembleur, estimant que «ce que les Québécois veulent surtout, c’est un parti québécois qui est uni, une opposition officielle qui est efficace».

Les quatre candidats à la direction du PQ sont Alexandre Cloutier, Jean-François Lisée, Martine Ouellet et Paul St-Pierre Plamondon.

Le successeur de Pierre Karl Péladeau à la tête du PQ sera connu, le vendredi 7 octobre.

Dans la même catégorie