/news/world

L'oeil de l'ouragan Matthew touche l'est de Cuba

Amélie Baron et Élodie Cuzin | Agence France-Presse

Le puissant ouragan Matthew a atteint Cuba mardi après-midi, laissant au moins sept morts en Haïti et en République dominicaine, avec sur sa trajectoire destructrice les États-Unis, où les autorités activaient états d'urgence et même ordre d'évacuation.

«L'oeil du puissant ouragan Matthew a touché terre près de la pointe Est de Cuba», a annoncé le centre américain de surveillance des ouragans (NHC) dans un bulletin intermédiaire à minuit GMT, précisant qu'il se trouvait à 90 km à l'est de Guantanamo.

Ses vents soufflent toujours à 220 km/h, et il se déplace à 15 km/h.

De catégorie 4 sur l'échelle Saffir-Simpson, qui compte cinq crans -un maximum qu'il a atteint durant quelques heures-, il avait touché les côtes de Haïti mardi à 11h GMT.

Selon le directeur pour Haïti de l'ONG Heifer International, Les Cayes - troisième ville du pays - est «vraiment très endommagée. La plupart des toits des maisons, des magasins, des stations-service sont tous partis».

«Les entreprises près de l'océan ont totalement disparu, emportées», a indiqué à l'AFP Hervil Cherubin, soulignant que des exploitations agricoles (plantain, riz, haricots) «ont disparu» et que des animaux d'élevage sont morts.

Selon lui, les régions les plus touchées ne devraient être accessibles que samedi ou dimanche.

La moitié sud du pays, particulièrement affectée par l'ouragan, a été coupée du reste du pays après l'effondrement d'un pont mardi.

Matthew a détruit à Haïti des dizaines de maisons, causé la mort d'au moins trois personnes et entraîné l'évacuation de plusieurs milliers d'habitants.

Les écoles resteront fermées jusqu'à lundi, mais les autorités haïtiennes n'ont pas évoqué les élections présidentielles et générales prévues normalement dimanche.

Le passage de l'ouragan sur la République dominicaine voisine a provoqué la mort de quatre personnes et endommagé près de 200 maisons, ont annoncé les autorités locales.

Il continue sa progression en direction des Bahamas puis devrait prendre un virage vers le nord-ouest pour se diriger vers les États-Unis.

Les autorités de la Floride, qui doit être touchée jeudi, de Géorgie, de Caroline du Sud et du Nord s'activaient dès mardi aux préparatifs.

La moitié sud d'Haïti isolée

La moitié sud d'Haïti, région la plus affectée par l'ouragan Matthew, était isolée du reste du pays après l'effondrement d'un pont mardi midi, ont indiqué les autorités.

«La route nationale numéro 2 est coupée à hauteur de Petit-Goave après l'effondrement du pont La Digue», a indiqué à l'AFP Edgar Célestin, porte-parole de la protection civile haïtienne.

«Une réunion de crise est en cours pour rétablir l'accès, mais trouver une déviation ne va pas être aisé», a-t-il ajouté.

Cette route est l'unique axe reliant la capitale Port-au-Prince à la péninsule sud du pays, la plus affectée par le passage de l'ouragan.

La hausse du niveau de la mer et les pluies diluviennes avaient causé d'importantes inondations dans la région dès dimanche après-midi.

Dans la moitié sud d'Haïti, les moyens de communication ont été sévèrement endommagés par les rafales de vent soufflant jusqu'à 240km/h. Totalement interrompu pendant une dizaine d'heures, le réseau téléphonique commence lentement à être rétabli.

«Il est encore pour l'heure impossible de dresser un bilan et de connaître l'étendue des destructions causées dans la zone par le passage du cyclone», a repris Edgar Célestin en début d'après-midi mardi. «Nous ne pouvions plus contacter nos équipes et elles ne pouvaient pas sortir sur le terrain en raison du danger».

9000 personnes évacuées

Plus de 9000 personnes ont été évacuées, selon le ministère haïtien de l'Intérieur, et des dizaines de maisons ont été détruites sous les coups de boutoir des intempéries. À Port-au-Prince, des habitants bravaient les rafales de vent au bord de la rivière grise malgré les consignes de sécurité.

«C'est la pire tempête qu'Haïti ait connue depuis des décennies et les dégâts seront sans aucun doute significatifs», s'est inquiété Marc Vincent, représentant de l'Unicef en Haïti, le pays caribéen le plus vulnérable aux aléas climatiques en raison de l'importante déforestation et de l'érosion des sols.

Assurer aux personnes évacuées un accès à l'eau potable est une préoccupation majeure face à la crainte d'une épidémie de choléra.

Matthew devrait provoquer de fortes précipitations, avec des pointes jusqu'à un mètre d'eau dans le sud d'Haïti, selon le NHC. Les fortes pluies s'abattront également sur le nord-ouest d'Haïti et l'est de Cuba.

«De brusques montées des eaux et coulées de boue pouvant coûter des vies sont probables à cause de ces précipitations dans le sud et le nord-ouest d'Haïti, le sud-ouest de la République dominicaine et l'est de Cuba», avertit le NHC.

Sur l'île de Cuba, les autorités militaires américaines ont évacué les personnels non essentiels de la base militaire et prison de Guantanamo. Les 61 prisonniers sont à l'abri dans les installations prévues pour résister à ce type de tempête, selon l'armée américaine.

Lundi soir, 316 000 habitants de l'est de Cuba avaient été évacués, selon la Défense civile.

En Jamaïque, où les autorités craignaient dans un premier temps de gros dégâts, l'alerte a finalement été levée mardi.

Les États-Unis se préparaient eux déjà à l'éventuelle arrivée de Matthew, qui pourrait frapper les côtes orientales de la Floride jeudi soir.

Un ordre de surveillance ouragan a été émis pour un tronçon de la côte est de cet État, signifiant que des conditions caractéristiques de ce phénomène risquent de frapper. En prévision, la Floride et la Caroline du Nord, autre État du sud-est, ont décrété l'état d'urgence dans plusieurs comtés, ce qui permet aux autorités de débloquer rapidement des moyens.

«Matthew ne va pas rencontrer beaucoup de terre ferme avant d'arriver en Floride. Les habitants de Floride doivent se préparer à un ouragan majeur», a mis en garde le gouvernement de la Floride Rick Scott, sur Twitter.

«Si Matthew frappe directement la Floride, nous allons assister à un niveau massif de destruction, inédit depuis des années», a-t-il écrit.

La trajectoire de l'ouragan peut toutefois encore évoluer.

L'ouragan a déjà fait son entrée dans la campagne électorale américaine, poussant au report d'une réunion du président Barack Obama en faveur d'Hillary Clinton, qui devait se tenir mercredi à Miami.

Dans la même catégorie