/finance/realestate

Hausse de 8% des ventes résidentielles à Montréal

Archives/Agence QMI

Le nombre de transactions a bondi de 8 % sur l'île de Montréal en septembre, la croissance d'activité la plus importante en septembre dans toute la région métropolitaine de recensement (RMR).

En tout, dans la RMR, 2 757 propriétés ont été vendues au cours du mois de septembre 2016, soit une augmentation de 4 % par rapport à septembre 2015.

Il s'agit d'une 18e hausse mensuelle des ventes au cours des 19 derniers mois, selon les statistiques du marché immobilier résidentiel établies d'après la base de données provinciale Centris des courtiers immobiliers, et publiées par la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM).

La Rive-Nord et la Rive-Sud ont également enregistré des augmentations des ventes, à hauteur de 4 % et de 3 %, respectivement.

Les transactions se sont toutefois repliées à Laval (-7 %) pour un quatrième mois consécutif, de même qu'à Vaudreuil-Soulanges (-5 %).

Plus de copropriétés, moins de plex

Les ventes d'unifamiliale et de copropriété ont augmenté en septembre, respectivement de 4 % et de 9 %, tandis que le plex a vu son nombre de transactions diminuer de 9 % par rapport à un an plus tôt.

À l'échelle de la RMR, le prix médian des unifamiliales a progressé de 4 % par rapport à septembre 2015, pour s'établir à 304 000 $.

La moitié des copropriétés se sont transigées à un prix supérieur à 250 000 $, ce qui correspond à une légère augmentation de 1 % du prix médian.

Finalement, après avoir fait du surplace au cours des deux mois précédents, le prix médian des plex de 2 à 5 logements (451 500 $) s'est élevé de 7 %.

« Pour un douzième mois consécutif, l'offre de propriétés à vendre s'est raréfiée. Il s’agit d’un recul de 12 % depuis un an », dit Daniel Dagenais, président du conseil d'administration de la CIGM.

Dans la même catégorie