/news/law

Coderre fera appel de la suspension du règlement anti-pitbulls

Camille Gaïor | Agence QMI

 - Agence QMI

Le maire de Montréal Denis Coderre a confirmé que la Ville ira en appel de la décision de la Cour supérieure du Québec rendue la veille et qui suspend le règlement de Montréal visant les pitbulls.

«Nous ne céderons ni aux menaces ni aux lobbies, a affirmé le maire Denis Coderre dans une lettre ouverte publiée jeudi matin. La Ville doit envisager l’appel immédiat de cette décision.»

Dans une longue explication écrite, M. Coderre découd un à un les arguments du tribunal, considérant sa décision «comme mal fondée en faits et en droit».

Répondant aux arguments du juge Louis G. Jouin concernant une définition trop «élastique du terme pitbull, Denis Coderre écrit: «On nous reproche de nous concentrer sur les chiens de type pitbull sans nous préoccuper des autres chiens dangereux. C’est faux. Le règlement prévoit que, pour les chiens qui ont déjà mordu et qui sont déclarés à risque, un permis spécial sera obligatoire et des conditions de garde strictes devront être respectées.»

Le maire répond aussi directement au juge, qui avait souligné l’empressement de la Ville, en réaction au décès de Christiane Vadnais. «On nous reproche d’être allés trop vite. C’est faux. Notre projet de règlement est passé par les étapes habituelles du processus municipal, même si la situation sur le terrain est devenue urgente, avec la mort de Mme Vadnais, le 8 juin dernier.»

Rappelons que mercredi, la Cour supérieure a décidé de suspendre tous les articles ciblant les pitbulls dans le règlement sur le contrôle des animaux, qui était entré en vigueur lundi.

Dans la même catégorie