/news/world

«Matthew, la pire tempête depuis 1800»

TVA Nouvelles

Dès son arrivée en Floride, le chroniqueur sportif Réjean Tremblay a constaté que les Floridiens sont bien préparés à l’arrivée de l’ouragan Matthew.

«On a fait des réserves pour au minimum quatre jours sans électricité. Les maires de West Palm Beach et de Melbourne ont déclaré que les dommages pourraient s’élever à des milliards de dollars. Les villes de Port Saint-Lucie, Fort Pierce, Melbourne, Daytona et Jacksonville seront sévèrement touchées. Ça pourrait être la plus grosse tempête depuis les années 1800», ajoute le chroniqueur sportif.

D’ailleurs, il a constaté que les résidents sont coopérants avec les autres.

«J’ai fait la tournée de la communauté du club de golf où on a une maison. Tous mes amis québécois, ceux qui m'avaient contacté, avaient installé les rideaux mécaniques dans toutes les fenêtres. Les voisins sont venus nous inviter. Il y a beaucoup d’entraide», ajoute-t-il.

Avant son arrivée à West Palm Beach, le réputé journaliste avait fait ses provisions pour le passage de Matthew. «Il y a des queues pour l’essence. Déjà hier, il n’y avait plus d’eau pour boire. Nous avons fait l’épicerie à Melbourne avant notre arrivée».

À quelques heures du passage de Matthew, les résidents sont retournés à la maison et attendent le passage de la tempête. «Ce sont des villes fantômes», conclut M. Tremblay.

Dans la même catégorie