/regional/montreal/montreal

Projet Montréal demande la démission d'Anie Samson

Caroline Lévesque | Agence QMI

Projet Montréal demande la démission d'Anie Samson de son poste au sein du comité exécutif, relativement à la décision de la Ville de faire appel du jugement de la Cour supérieure au sujet du règlement sur les chiens de type pitbull.

La responsable de la sécurité publique «manque de rigueur pour rédiger des règlements», soutient Christine Gosselin, conseillère dans le Plateau-Mont-Royal.

Le parti a lancé une pétition pour sa démission, qui aurait récolté 1000 signatures en 12 heures. Le document sera déposé lors de la séance du conseil municipal du 24 octobre.

«Statistiques absurdes»

Projet Montréal se dit «hautement satisfait» du jugement et on dénonce un «improvisation avec des statistiques absurdes» de la Ville pour rédiger ce règlement.

«On voit qu’il y a une fraternité de pensée entre elle et M. Coderre, qui imposent des dispositions répressives. Anie Samson ne maîtrise pas du tout le fond du dossier. Et la priorité du maire est de passer pour un homme fort, en faisant fi de la science», accuse Mme Gosselin.

Jugement «bien fondé»

Quant à la SPCA de Montréal, elle considère la décision du juge Gouin «bien fondée» et ne craint pas d’en faire appel.

«Nous sommes toutefois surpris que le maire de Montréal critique publiquement et de manière si détaillée une décision de la Cour supérieure, ce qui témoigne, à notre avis, d’un manque de respect pour le rôle essentiel que joue le contrôle judiciaire», estime Anita Kapuscinska, responsable des communications à la SPCA de Montréal.

Dans la même catégorie