/news/politics

Jean-François Lisée grondé par sa mère durant la campagne

TVA Nouvelles

Quand Jean-François Lisée a officiellement lancé sa campagne à la direction du Parti québécois en mai dernier, il avait promis, advenant son élection, de former «un ostie de bon gouvernement!»

Le juron, lancé par un homme au verbe habituellement si poli, avait fait sursauter bien des Québécois, surtout la mère du candidat.

«Je lui ai envoyé un message sur Internet pour lui dire que ce n’était pas nécessaire qu’il sacre. Il a sacré pour mieux paraître, mais il n’a jamais sacré de sa vie. Il l’a fait parce qu’il pensait qu’il pourrait paraître plus simple», a expliqué sa mère, Mme Goulet, à TVA Nouvelles.

Celle-ci a du même coup raconté que son fils travaillait depuis l’âge de 15 ans pour en arriver à un jour diriger le Parti québécois.

«Depuis l’âge de 15 ans qu’il est dans le Parti québécois. Mon mari n’était pas d’accord, ce n’était pas son parti, il était plutôt Union nationale. Ils avaient passé un accord pour ne pas parler de politique, alors ça allait», lance-t-elle.

Gagne ou perd, Mme Goulet s’est dite extrêmement fière du travail accompli par son fils durant cette campagne. «Il n’a pas l’air aussi fatigué qu’il devrait l’être», souligne-t-elle.

Dans la même catégorie