/news/world

Liberté conditionnelle pour un suspect lié aux attentats de Paris

Agence France-Presse

La justice belge a décidé de remettre en liberté conditionnelle l'un des suspects inculpés en Belgique en lien avec les attentats du 13 novembre à Paris, a indiqué vendredi le parquet fédéral.

«Dans le cadre du dossier relatif aux attentats de Paris du 13 novembre 2015, la chambre des mises en accusation de Bruxelles a ordonné (jeudi) la libération sous conditions de Abdoullah C.», a expliqué dans un bref communiqué le parquet fédéral, chargé en Belgique des affaires de terrorisme.

Ce Belge né en 1985 avait été arrêté le 22 décembre et inculpé «pour assassinats terroristes et participation aux activités d'un groupe terroriste».

Abdoullah C. avait été en contact avec la cousine de l'organisateur présumé des attaques, Abdelhamid Abaaoud. Plusieurs appels ont été échangés entre ce suspect et Hasna Aitboulahcen «après les attentats terroristes et avant l'assaut de Saint-Denis» dans lequel la jeune femme et son cousin, Abdelhamid Abaaoud, sont tous les deux morts, avait indiqué à l'époque à l'AFP un porte-parole du parquet, Eric Van Der Sypt.

Les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, qui ont fait 130 morts et ont été revendiqués par l'organisation État islamique (EI), ont été préparés depuis la Belgique par une cellule jihadiste dont certains membres, restés dans la clandestinité, ont ensuite commis les attaques qui ont fait 32 morts à l'aéroport et dans le métro de Bruxelles le 22 mars.

Dans la même catégorie