/finance/homepage

Ottawa cherche «comment» il investira dans Bombardier

Argent

Ottawa dit vouloir «trouver une solution» aux enjeux soulevés par l’aide éventuelle d’un milliard $ US demandée par Bombardier pour soutenir le développement des appareils de la C Series.

De passage mardi à Montréal, le ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, Navdeep Bains, qui est responsable du dossier, a affirmé que le gouvernement fédéral veut être un partenaire de Bombardier et que les discussions se poursuivent.

«Nous sommes à la table (de discussions), nous voulons trouver une solution. Nous ne quitterons pas», a affirmé le ministre à TVA Nouvelles, avant d’ajouter que «ce n’est pas une question de «si», mais de «comment» nous ferons l’investissement».

Le ministre Navdeep Bains cerne fort bien l’importance de l’industrie aérospatiale et les enjeux qui en découlent, dit Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du Conseil du patronat du Québec (CPQ). Il l’a rencontré durant 90 minutes durant son passage à Montréal.

«Il est très à l’écoute», a expliqué M. Dorval.

«On lui a dit que l’aérospatial est en tête de liste en terme de valeurs de nos exportations, et comment Bombardier est essentiel dans cet écosystème. Les autres joueurs dépendent de Bombardier, d’où l’importance d’un développement majeur.»

Plus de 190 compagnies québécoises sont responsables de plus de la moitié de la production et de l'emploi dans le domaine de l'aérospatiale au Canada.

Plus tôt mardi matin, le ministre Navdeep Bains a annoncé qu’il versera jusqu’à 54 millions $ à un consortium d’entreprises et d’universités pour financer la mise au point des technologies aéronautiques de prochaine génération.

Dans la même catégorie