/news/world

«Cette fillette, je vais pouvoir sortir avec dans 10 ans»

TVA Nouvelles

De nouvelles révélations de médias américains risquent d’embarrasser encore plus le candidat républicain à la Maison-Blanche, Donald Trump.

Dans une entrevue donnée à l’émission Entertainment Tonight en 1992, on peut entendre le milliardaire, alors âgé de 46 ans, blaguer à propos d’une fillette de 10 ans avec qui il va pouvoir sortir «dans 10 ans».

«Tu t’en vas prendre les escaliers roulants?», demande Donald Trump à une des fillettes. Cette dernière répond que oui.

C’est alors que le magnat de l’immobilier se tourne vers la caméra en disant: «Je vais pouvoir sortir avec elle dans 10 ans. Peux-tu croire cela?»

Cette blague de mauvais goût de Trump est la première à faire référence à une fillette, rapporte le New York Daily News.

Le candidat à la Maison-Blanche n’en est cependant pas à sa première référence douteuse à propos de jeunes filles.

En 2006, il avait fait un commentaire similaire au sujet de sa propre fille, Ivanka, en disant que si elle n’avait pas été sa fille, il serait «certainement sorti» avec elle.

Attouchements sexuels sur plusieurs femmes?

Cette vidéo apparaît alors que plusieurs femmes ont révélé avoir été victimes d’attouchements sexuels de la part de Donald Trump dans les 30 dernières années.

Jessica Leeds a notamment expliqué que l’actuel candidat à la Maison-Blanche avait touché sa poitrine et avait tenté de glisser sa main sous sa jupe alors qu’il était son voisin à bord d’un vol vers New York.

Il était comme une pieuvre (...) ses mains étaient partout, a dit au New York Times la femme maintenant âgée de 74 ans.

Une autre femme, qui travaillait dans un bureau situé dans la tour Trump, a fait savoir que le milliardaire l’avait embrassée sur la bouche alors qu’elle se trouvait avec lui dans un ascenseur.

Une manie que Trump aurait répété à plusieurs reprises avec d’autres femmes et notamment des candidates au concours Miss Univers qu’il produisait.

Originaire de Floride, une autre jeune femme, Mindy McGillivray, a indiqué à un journal local que Donald Trump lui aurait «touché les fesses» lors d’une soirée mondaine.

Aucune de ces femmes n’a jamais porté plainte contre lui.

Dans la même catégorie