/news/world

Une ex-journaliste canadienne dit avoir été agressée par Trump

Dans un billet publié sur le site à potin américain «People» mercredi soir, Natasha Stoynoff, aujourd’hui une auteure à succès, relate les sévices que lui a fait subir M. Trump, en 2005.

Mme Stoynoff, qui a travaillé comme journaliste durant plusieurs années à Toronto, raconte que Trump l’aurait plaquée au mur et forcée de l’embrasser.

Les faits se seraient produits dans la résidence floridienne du magnat de l’immobilier, où elle s’est rendue dans le but de réaliser une entrevue avec Trump et sa conjointe, Melania Knauss, à l’occasion de leur premier anniversaire de mariage.

Alors que Mme Knauss, alors enceinte, se changeait à l’étage, M. Trump aurait invité l’ex-journaliste à visiter une pièce «remarquable» de la demeure.

«Nous sommes entrés seuls dans cette pièce, et Trump a fermé la porte derrière nous. Je me suis retournée et en l'espace de quelques secondes, il m'a plaquée contre le mur et m'a enfoncé sa langue au fond de la gorge», raconte-t-elle.

Donald Trump n’a pas mis de temps à nier ces allégations d’agressions sexuelles, jeudi matin.

«Ça ne s’est jamais produit!» a-t-il juré sur les réseaux sociaux.

Le milliardaire est allé jusqu’à pratiquement insulter la journaliste, lors d’un rassemblement républicain.

«Vous l’avez vu? Regardez-la bien, et dites-moi ce que vous en pensez. Non, merci, pas pour moi!» a-t-il lancé, selon CNN et plusieurs autres médias.

Dans la même catégorie