/regional/centreduquebec

Les réfugiés au secours des petits villages

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Des villages du Centre-du-Québec comptent sur les réfugiés pour faire face au problème de la dévitalisation des campagnes.

«On ne veut pas la fermeture de nos écoles», affirme le maire de Sainte-Françoise, dans la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais. «On veut garder notre caisse, on veut garder notre bureau de poste. Mais ça nous prend des gens pour garder nos services.»

Avec son collègue de Fortierville, il a peut-être trouvé la solution: les réfugiés. Contrairement à l'immigration traditionnelle, qui cible les hautes études universitaires, les réfugiés proviennent de tous les milieux, soutient Marjolaine Huot, coordonnatrice chez AGRIcarrière. «On parle de gens qui ont travaillé dans des fermes comme ouvrier. On ne voulait pas perdre cette expertise-là. Que ces gens-là se retrouvent à aller travailler dans des usines alors qu'ils ont des connaissances en agriculture.»

Six familles de réfugiés qui ont un profil en agriculture sont actuellement en francisation. Si tout va bien, dès que ces personnes auront terminé le programme, elles pourront s'installer à Sainte-Françoise ou Fortierville, où l'industrie laitière les attend à bras ouverts.

Dans la même catégorie