/news/world

«Elle est perturbée, elle doit être bonne au lit»

TVA Nouvelles

À chaque jour sa révélation ou sa polémique. Un enregistrement de Donald Trump commentant la santé mentale et les performances sexuelles de l’actrice Lindsay Lohan a refait surface ces dernières heures.

Dans une entrevue donnée à l’animateur de radio, Howard Stern, en 2004, on peut entendre l’actuel candidat républicain à la Maison-Blanche dire que Lindsay Lohan, qui avait 18 ans à l’époque, était une jeune fille «perturbée» donc «bonne au lit».

«Qu’est-ce que tu penses de Lindsay Lohan», demande Donald Trump à Howard Stern dans l’extrait en question.

«Je la trouve très sexy», répond Stern.

«C’est quelque chose hein! Mais il faut aimer les taches de rousseur. Tu sais, j’ai vu son buste de près et il y a beaucoup de taches de rousseur. Aimes-tu ça toi?», réplique Trump.

«J’aime pas trop les taches de rousseur non, mais les cheveux roux... Je l’ai beaucoup aimé sur la nouvelle couverture d’Entertainment Weekly.»

La conversation se poursuit sur le père de la jeune femme, traité d’«épave» par les deux hommes.

La conversation revient vers la jeune actrice lorsqu’Howard Stern demande à Donald Trump s’il pourrait avoir une relation sexuelle avec une jeune femme perturbée.

«Elle est certainement perturbée et donc bonne au lit. Tu sais bien que les femmes très perturbées sont toujours les meilleures au lit», conclut le milliardaire.

Interrogée par CNN, l’équipe de campagne de Donald Trump n’a pas voulu commenter cette affaire.

De son côté, l’agent de Lindsay Lohan a fait savoir au réseau américain que la jeune femme se concentrait sur les «choses positives» qui se passaient dans sa vie et qu’elle avait décidé de «ne pas se prononcer sur l’élection présidentielle».

Dans la même catégorie