/news/world

Les propos controversés de Trump ont peu d’effet sur les intentions de vote

Agence France-Presse 

La diffusion de propos misogynes et les accusations de harcèlement sexuel contre le candidat républicain à la Maison-Blanche Donald Trump semblent avoir peu d'effet sur les intentions de vote.

Selon un sondage publié dimanche et réalisé pour la chaîne de télévision ABC News et le quotidien Washington Post, Hillary Clinton l'emporterait devant M. Trump par 47% contre 43%. Avant le premier débat, le résultat était de 46% contre 44%.

Selon le nouveau sondage, l'enthousiasme des partisans de Donald Trump s'est toutefois affaibli et le pourcentage des personnes favorables à Mme Clinton et disant pouvoir changer de position est désormais moindre.

Dix femmes se sont déclarées victimes d'avances sexuelles appuyées et non consenties. Donald Trump a démenti ces accusations dans un tweet: «Rien ne s'est jamais passé avec ces femmes. Des absurdités complètement inventées pour voler l'élection. Personne n'a plus de respect que moi envers les femmes!»

Dans la même catégorie