/news/currentevents

Le député Serge Simard regrette ses propos

Louis Martineau | TVA Nouvelles

Serge Simard n'a pas voulu en rajouter ce vendredi matin sur les propos qu'il a tenus au sujet des allégations d'agression sexuelle qui pèsent sur le député Gerry Sklavounos.

Le député de Dubuc était présent à une conférence de presse à Saguenay au sujet de la rénovation de la bibliothèque municipale d'Arvida.

Il a réitéré qu'il regrette ses propos, qu'il faut maintenant penser à la victime présumée dans cette affaire, et qu'il faut laisser la justice suivre son cours.

Il répète qu'il est important que toute victime d'agression sexuelle n'hésite pas à dénoncer aux policiers.

Quant aux informations qui laissent entendre que le comportement de M. Sklavounos était connu de certains députés libéraux, M. Simard affirme qu'il n'en savait rien. «On se côtoie à l'Assemblée nationale, mais vous comprendrez que j'ai appris ça le matin. Je n'ai absolument pas de contacts autres que professionnels avec la personne en question. Que la justice suive son cours et je n'ai pas d'autres commentaires à faire là-dessus» a affirmé Serge Simard.

Jeudi, le député de Dubuc avait en quelques sortes mis en doute les allégations d’agression sexuelle qui pèsent sur M. Sklavounos, en affirmant que beaucoup de gens ne connaissaient même pas le nom du maire de leur municipalité.

Dans la même catégorie