/news/currentevents

Un chauffeur UBER propose une fellation pour payer le trajet

Agence QMI

Un chauffeur Uber de Toronto aurait proposé à une cliente de lui faire une fellation en échange du prix de la course et devant son refus, il aurait poussé l’audace en proposant la payer.

Erika Szabo, 28 ans, a raconté sur sa page Facebook qu’après avoir commandé un UBER, son téléphone s’est éteint, faute de batterie. Dans le taxi, elle a voulu s’assurer que la transaction avait bel et bien été enregistrée et a gentiment posé la question au conducteur.

«Il m’a dit que le paiement ne passera sans doute pas», a-t-elle indiqué. Finalement elle s’est rendu compte que ce n’était pas vrai.

«Mais comme je ne le savais pas, je lui ai demandé de s’arrêter et de me laisser sortir, dit-elle. Il m'a ignoré à chaque fois et a continué le chemin. Je me sentais mal à l'aise.»

Le chauffeur lui a alors offert deux possibilités: lui faire une fellation ou montrer ses seins. Une proposition qu’elle a sans hésiter refusée.

«Tu es si belle, ce n'est pas une grosse affaire; [C’est] juste entre vous et moi », aurait-il dit.

Par la suite, il lui aurait proposé une troisième option: il allait payer pour la fellation, offre qu’elle a également refusée.

Malgré ses refus catégoriques, il a continué le trajet tout en essayant de la convaincre. Arrivée à destination, elle s’est empressée de sortir du véhicule de rentrée chez elle. C’est là qu’elle a constaté que la transaction était finalement passée.

Par la suite, elle a d’abord décidé de faire une plainte auprès du service Uber, puis à la police.

Une porte-parole de l’entreprise a confirmé au «Vancouver Sun» que le chauffeur, dont l'identité reste inconnue, a été retiré de l'application et ne peut plus conduire pour Uber. La police a également ouvert une enquête est en cours.

Dans la même catégorie