/news/society

«On devrait mettre le nez du gouvernement dans son propre caca»

TVA Nouvelles

Me Paul Brunet, président du Conseil pour la protection des malades, accuse le gouvernement de maltraitance dans le dossier des couches qui débordent en CHSLD: une situation qui, selon lui, dure depuis plusieurs années.

«C’est ironique parce qu’on vient d’adopter la loi 115 sur la maltraitance envers les aînés. On devrait punir le gouvernement et lui mettre le nez dans son propre caca», clame-t-il.

«Imaginez-vous la honte que l’État fait subir à nos aînés [...] le gouvernement est coupable de maltraitance.»

Ayant visité plusieurs CHSLD, Paul Brunet avoue y avoir observé un contrôle accru des couches afin de respecter les budgets. On chercherait constamment un compromis entre le prix de la culotte d’incontinence et sa capacité d’absorption.

Autre situation problématique: on ferait même porter des couches aux patients qui ne sont pas incontinents afin de gagner du temps.  «Si on faisait vite et qu’on amenait ces personnes aux toilettes, on règlerait près de la moitié du problème».

Paul Brunet dénonce aussi l’attitude de Gaétan Barrette dans le dossier: «comme l’histoire des bains, le ministre dit qu’on ne peut pas faire plus, mais bien qu’elle ne soit pas écrite, c’est une norme dans le milieu».

«Il faudrait que le ministre vienne sur le terrain avec moi pour voir la réalité», conclut-il.

 

 

Dans la même catégorie