/finance/homepage

Les nouvelles règles hypothécaires ne sont pas adaptées pour Montréal

Argent

Les nouvelles règles hypothécaires auxquelles doivent se plier les ménages dont l’emprunt doit être assuré sont critiquées de toutes parts.

Le promoteur immobilier DevMcGill, qui propose des condos à Montréal depuis 1998, s’ajoute aux nombreuses voix qui estiment que ces règles vont faire mal au marché immobilier.

Depuis la mi-octobre, les institutions financières doivent mesurer la capacité d’emprunt de leurs clients dont la mise de fonds est de moins de 20% selon le taux de référence de cinq ans de la Banque du Canada. Ce taux d’intérêt est beaucoup plus élevé que celui offert par les institutions financières.

La mesure vise à empêcher le surendettement des ménages et les possibles défauts de paiement.

 «Il s’agit d’une mesure nationale pour contrer les marchés en forte croissance et en forte hausse de prix comme ceux de Vancouver et Toronto. Mais il n’y a pas autant de pressions sur les prix à Montréal», a affirmé Stéphane Côté, président de DevMcGill, lors d’une entrevue avec le chef d’antenne Georges Pothier à TVA Nouvelles.

Selon M. Côté, les nouvelles directives d’Ottawa vont avoir pour effet de pénaliser les premiers acheteurs et les jeunes familles.

Pour s’ajuster aux mesures, M. Côté croit que les promoteurs pourront revoir les prix de leurs projets en réduisant la superficie habitable, «mais les coûts des terrains continuent d’augmenter».

Avec une soixantaine d’autres constructeurs, DevMcGill participe pour une dernière fin de semaine aux «Visites libres d’automne» dans la région de Montréal. Ces visites libres donnent l’occasion aux acheteurs de pouvoir visiter plusieurs propriétés, à leur rythme.

Dans la même catégorie