/news/society

La majorité des jeunes travailleurs du réseau de la santé ont songé à quitter

Agence QMI

STOCKQMI-SANTÉ

SÉBASTIEN ST-JEAN/24H MONTREAL/AGENCE QMI

Les jeunes travailleurs du réseau de la santé montrent des signes d’épuisement professionnel et une majorité a songé à quitter son emploi, selon une enquête de la FSSS-CSN dévoilée dimanche.

Menée auprès de plus de 1000 travailleurs de moins de 35 ans, cette enquête révèle que 59 % ont connu une augmentation de leurs tâches et qu’un sur quatre (24 %) a été contraint au congé à long terme au cours des douze derniers mois.

«C'est un signal clair que nous envoient les jeunes salariés du réseau de la santé et des services sociaux dans cette enquête. Ils sont de plus en plus nombreux à se questionner sur leur avenir dans le réseau», a déclaré Jeff Begley, président de la FSSS-CSN, dans un communiqué.

Dans cette même étude, on apprend que moins de la moitié des travailleurs du réseau âgés de 35 ans et moins occupent un poste à temps plein et que la majorité de répondants a envisagé de quitter son emploi.

Au chapitre de l’organisation du travail, 53 % ont reçu moins de sept heures de formation dans la dernière année et la même proportion, 53 %, a changé de gestionnaire au cours des douze derniers mois.

Ces jeunes salariés mettent également en doute la réforme du système de santé. Pour 83 % des répondants, les changements proposés par le ministre de la Santé Gaétan Barrette ne vont pas «contribuer à améliorer leur situation professionnelle sur un horizon de trois à cinq ans».

«Au cours des derniers mois, nous avons mené quelques enquêtes et le portrait est très inquiétant : le personnel est à bout de souffle. Ça ne peut plus durer, le ministre doit admettre que sa réforme est un échec», de résumer M. Begley.

Dans la même catégorie