/news/politics

14 juristes réclament une enquête publique sur l'affaire Lagacé

Quatorze avocats et personnalités du monde judiciaire ont cosigné une lettre ouverte, mardi matin, pour réclamer une enquête publique portant sur l’écoute et l’espionnage des médias et des journalistes.

Pour justifier cette demande, les juristes ont fait allusion au cas du chroniqueur de «La Presse» Patrick Lagacé, dont le téléphone a été placé sous surveillance pendant une bonne partie de l’année 2016 par le Service de police de la Ville de Montréal.

Les cas des journalistes Michaël Nguyen, Joël-Denis Bellavance et Éric-Yvan Lemay, visés respectivement par une saisie d’ordinateur, une filature et une perquisition à domicile, inquiètent également les avocats.

«Depuis quelque temps, nous constatons que le pouvoir judiciaire est fréquemment utilisé à l’encontre de la liberté de presse. Nous questionnons le processus qui mène les juges de paix à émettre de tels mandats aux corps policiers», a affirmé Me Marc-Antoine Cloutier, fondateur et président de la Clinique juridique Juripop.

La lettre réclamant une enquête publique a été cosignée par Me Marc-Antoine Cloutier, Me Julien David Pelletier, Me Yves Ménard, Me Julius Grey, Professeur Patrick Taillon, Professeur Daniel Turp, Me Frédérick Bérard, Me Rémi Bourget, Me Félix-Antoine D.-Michaud, Me Sophie Tremblay, Me Marie-Eve Gagné, Me Mireille Beaudet, Me Marie-Hélène Dubé et Me Catherine Ranalli.

Dans la même catégorie