/regional/estduquebec/cotenord

Début des consultations publiques pour un parc éolien

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Les trois partenaires du projet de parc éolien du secteur Pentecôte à Port-Cartier sur la Côte-Nord souhaiteraient en débuter la construction à l’automne 2017.

Une série de consultations publiques s’est amorcée mardi, mais plusieurs étapes doivent être complétées avant de démarrer ce projet de plusieurs centaines de millions de dollars.

Le projet éolien Apuiat d’une puissance de 200 MW serait en mesure de fournir de l’électricité à 50 000 maisons. Il s’agit d’un investissement de 600 à 700 millions $ pour la construction de 48 à 57 éoliennes au nord du village de Pentecôte, sur le territoire de la ville de Port-Cartier.

Il s’agirait du premier parc éolien sur la Côte-Nord et d’un premier projet majeur regroupant les neuf communautés autochtones innues.

Les trois partenaires sont la nation innue avec 50 % du projet et les compagnies Boralex et RES qui se partagent l’autre 50 %.

Même si le potentiel éolien de la région est assez connu et que l’étude d’impact a été déposée au gouvernement du Québec, il y a encore beaucoup de travail à accomplir avant le début de la construction.

Le contrat d’achat d’électricité par Hydro-Québec est toujours en voie de négociation et tout le montage financier est à faire.

Quatre des neuf communautés de la nation innue n’adhèrent pas encore officiellement au projet. Les promoteurs ne veulent pas dévoiler lesquelles, mais pour le Conseil de la première Nation d’Essipit, les retombées économiques potentielles sont très intéressantes.

La construction du parc générerait entre 300 à 400 emplois et son opération créerait de 10 à 15 emplois permanents. De plus, 1 million $ par année serait versé aux communautés directement touchées, soit la ville de Port-Cartier et le Conseil de Bande de Uashat-Maliotenam.

Dans la même catégorie