/finance/homepage

Explosion d'un oléoduc en Alabama: la Caisse de dépôt actionnaire

Charles Lecavalier | Journal de Québec

 - Agence QMI

La Caisse de dépôt et placement est un actionnaire du plus important oléoduc des États-Unis, fermé mardi après une explosion qui a fait un mort et cinq blessés en Alabama.

L’accident est survenu lundi lorsqu’un excavateur a touché la canalisation et provoqué une déflagration, a précisé l’entreprise Colonial Pipeline.

La CDPQ est un actionnaire de Colonial depuis qu’elle a décaissé 850 millions US$ pour mettre la main sur 16,55 % du pipeline en 2011. Elle se retrouve au côté d’entreprises comme Koch Industries et Royal Dutch Shell, mais aussi le fonds de pension de la Corée du Sud.

Colonial Pipeline est le plus important pipeline de produits pétroliers raffinés aux États-Unis et s’étend sur plus de 8800 km.

Il transporte l’équivalent de 2,4 millions de barils par jour du golfe du Mexique au nord-est des États-Unis. Ce pipeline déplace de l’essence, du diesel, du carburant pour avions entre Houston et le port de New York.

«La Caisse s’intéresse toujours à des actifs de qualité procurant des rendements stables à long terme», affirmait Normand Provost, premier vice-président, Placements privés et chef des Opérations à la Caisse de dépôt et placement du Québec, au moment de l’achat.

Le bas de laine des Québécois soutenait bien connaître cette industrie étant donné ses investissements dans d’autres filières énergétiques comme Gaz Métro, Interconnector – un gazoduc entre la mer du Nord et l’Europe continentale – Enbridge et Fluxys, qui fait du transport de gaz naturel en Europe.

Incendie

L’explosion de lundi a déclenché un incendie qui n’était toujours pas maîtrisé mardi. Selon l’AFP, le feu s’étendait sur 13 hectares dans une région faiblement peuplée d’Alabama.

Près de 50 millions de consommateurs sont desservis par l’oléoduc. La coupure a eu un «impact immédiat» sur les marchés des matières premières. «La fermeture du principal oléoduc des États-Unis a fait monter les prix de l'essence ce matin», a souligné Jingyi Pan, stratégiste de marché chez IG à Singapour, en entretient avec l’AFP.

Dans la même catégorie