/news/currentevents

«On commence à avoir un problème institutionnel»

TVA Nouvelles

Nouvelle journée, nouvelles révélations au sujet de l’espionnage des journalistes au Québec.

Les analystes politiques de l’émission «La Joute», diffusée à LCN, se sont indignés avec l’annonce de la Sûreté du Québec (SQ) mercredi. En plus du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), la SQ a mis sous surveillance six journalistes en 2013.

«On commence à avoir un problème institutionnel», croit l’analyste politique Bernard Drainville.

«On n’a peut-être pas fini» de découvrir des choses, pense Luc Lavoie, se demandant aussi si la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pourrait également être visée par un tel scandale.

«Est-ce que c’est une pratique si répandue que ça?», se questionne Luc Lavoie, ajoutant que «peut-être que la vraie enquête est une enquête sur nos corps policiers».

«C’est le reflet d’un problème à l’intérieur même des corps policiers», soutient Bernard Drainville.

Voyez un extrait de l’émission «La Joute» dans la vidéo ci-dessus.

Dans la même catégorie