/news/society

Dans un état critique à cause d'une dangereuse bactérie

TVA Nouvelles

Un homme opéré à cœur ouvert en mars  2015 et qui a contracté une dangereuse bactérie lors de l’intervention se trouve aujourd’hui dans un état critique, selon son avocat. Il sera opéré dès aujourd’hui.

Le patient aurait contracté la bactérie Mycobacterium chimaera, qui se serait retrouvée dans un appareil utilisé pour les chirurgies à cœur ouvert.

Le  générateur  thermique, qui permet de refroidir ou de réchauffer le sang lors d’une opération, est un appareil fabriqué en Allemagne et a été contaminé par la bactérie lors de sa fabrication.

Jusqu’à présent, 23 000 patients auraient été exposés à cette bactérie, dont 1044 enfants.

Cardio2

Au Québec, deux cas ont été rapportés officiellement, un homme et une femme. Selon l’avocat spécialiste en santé, Jean-Pierre Ménard, le diagnostic s’est fait beaucoup plus tard. «Les gens ont eu des complications et des malaises en lien avec ça alors ils sont allés consulter dans d’autres hôpitaux, mais dans les autres hôpitaux, on ignorait absolument que ça pouvait être cette bactérie-là. Avant d’avoir le bon diagnostic,  on a fait des cultures, mais le milieu de la santé n’était pas au courant».

Selon Paul Brunet du Conseil de la protection des malades, le milieu de la santé aurait dû agir plus rapidement. «On savait depuis juin 2015 qu’il y avait un avis de l’entreprise qui fournissait ces équipements-là, on a rien fait depuis ce temps-là. »

Sept hôpitaux possèdent l’appareil contaminé, dont l’Institut de cardiologie de Montréal, Centre universitaire de santé McGill, le Centre hospitalier de l’Université de Montréal, l’Hôpital de Chicoutimi, le CHU de Québec – Université Laval, l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, le Centre hospitalier universitaire de Sainte-Justine.

Cardio1

La Mycobacterium chimaera est un type de bactérie qui se retrouve dans la nature et qui crée rarement des complications pour ceux qui la contractent, mais ceux qui y sont exposés dans le cadre d’une intervention cardiaque peuvent développer des symptômes.

Les symptômes incluent la fièvre, une perte de poids inexpliquée, des douleurs musculaires et articulaires, des sueurs nocturnes et de la fatigue. Ces symptômes apparaissent généralement quelques mois après l’intervention, mais persistent. Les patients doivent consulter si les symptômes durent plus d’une semaine.

En  Suisse, deux personnes ont perdu la vie après avoir été infectées de la même manière.

Dans la même catégorie