/news/society

62 Québécois infectés par Zika

TVA Nouvelles

Avec les voyages dans le Sud, le nombre de Québécois qui reviennent infectés par le virus Zika est en hausse.

Depuis le début de l'année, il y a eu 24 cas uniquement à Montréal, a appris TVA Nouvelles. Selon les chiffres obtenus par le «Journal de Montréal», 62 Québécois de 0 à 67 ans ont été infectés entre janvier et octobre 2016, dont 73% sont des femmes. Ce nombre pourrait être dix fois plus grand.

«Les patients vont effectivement se plaindre de fièvre, de myalgie, de douleurs musculaires, de rougeurs sur le corps, quelques fois d'arthralgie, de douleurs articulaires, et occasionnellement, des rougeurs aux yeux. Une prise de sang permet de voir si, effectivement, on a des anticorps contre le virus Zika», explique le Dr Jean Longtin, microbiologiste en chef au Laboratoire de santé publique.

Ce sont des moustiques qui piquent les humains et transmettent le virus.

«Un homme qui fait le virus Zika, pendant jusqu'à 6 mois après avoir fait la virémie, peut transmettre le virus à son ou sa partenaire par voie sexuelle, précise le Dr Longtin. La seule exception pourrait être le don de sang. D'ailleurs, les personnes qui ont séjourné dans les pays à risque ne peuvent pas donner du sang pendant une période déterminée.»

Les femmes enceintes sont les plus à risque. L'infection cause des microcéphalies chez les bébés, soit une anomalie de la boîte crânienne avec un diamètre inférieur à la normale. Au Québec, une mère aurait transmis le virus à son fétus.

«On a déjà pris en charge et accouché trois femmes infectées avec le Zika et on a d'autres femmes avec des grossesses en cours», mentionne la Dre Isabelle Boucoiran, obstétricienne-gynécologue à l’hôpital Sainte-Justine.

«C'est des enfants à risque de retard mental, de troubles de développement, qui pourraient être vraiment sévères. C'est de ne pas voyager dans les zones à risque pour le Zika. Puis si le partenaire voyage dans ces zones à risque, de se protéger, d'utiliser le condom pendant 6 mois après le retour de leur partenaire», ajoute la Dre Boucoiran.

Les pays les plus touchés sont le Mexique, Haïti, la République dominicaine, la Guadeloupe, la Martinique, le Nicaragua et la Colombie.

Dans les agences de voyages, les ventes ont bondi de plus de 10% vers ces destinations soleil comparativement à l'an passé.

«Ça n'a pas freiné l'ardeur des Québécois d'aller dans le sud cet hiver», souligne le président de l’Association des agences de voyage du Québec, Jean Collette.

«On a énormément de fumigations. Les Québécois, les Québécoises n'ont pas grand-chose à risquer en allant dans le sud cet hiver», conclut-il.

-D’après un reportage d’Harold Gagné

Dans la même catégorie