/news/world

Qui sont ceux qui votent pour Trump?

TVA Nouvelles

Ils sont des milliers à chaque rassemblement du candidat républicain à la Maison-Blanche Donald Trump d’un État à l’autre. Mais qui sont les Américains qui souhaitent que le milliardaire devienne le prochain président des États-Unis?

Le correspondant de TVA Nouvelles Richard Latendresse a rencontré trois partisans de Donald Trump, avant un meeting, mercredi, à Concord, en Caroline du Nord.

«C’est le temps de changer ce pays de bord», a lancé Rudy Lavine. Pour assister à son troisième meeting de Trump, l’Américain était aux abords du Cabarrus Arena dès 8h mercredi matin.

«Les gens en ont assez des politiciens, des scandales, des mensonges et de l’argent», a soutenu M. Lavine, qui vit depuis un an en Caroline du Nord.

Pour l’Américain de 67 ans, qui est né et qui a grandi à Chicago, dans l’Illinois, la carrière d’homme d’affaires de Trump est un atout majeur pour l’élection présidentielle.

«Dans le monde des affaires, quand quelqu’un fait un boulot pitoyable, tu le congédies. Pas dans le gouvernement. En fait, dans le gouvernement Obama, ça te donne une promotion», a conclu Rudy Lavine.

Trump, malgré les allégations d’agression sexuelle

Malgré la douzaine de femmes qui est sortie publiquement pour dénoncer des comportements déplacés ou des agressions sexuelles commis par Donald Trump, de nombreuses Américaines supportent toujours le candidat républicain.

«Je ne peux certainement pas être heureuse d’avoir entendu ces choses-là», a affirmé Lydia Cook, se disant «déçue» des allégations qui pèsent contre Donald Trump.

Selon l’Américaine de 48, «plusieurs hommes en position de pouvoir font ces choses-là» et «beaucoup de femmes se jettent sur les hommes en position de pouvoir».

Pour Autumn Bryant, vaut mieux rester sceptique sur toutes les allégations des femmes qui accusent Trump de gestes déplacés à caractère sexuel. «Si un millionnaire te fait quelque chose que tu n’aimes pas, tu le dis quand ça arrive», a déclaré la femme de 25 ans, à Concord pour son premier meeting.

«Je n’aime pas ce qu’il a dit et a été enregistré, mais je le supporte toujours», a toutefois dit Mme Bryant.

«Une femme présidente oui, mais pas Hillary»

Lydia Cook et Autumn Bryant auraient aimé supporter une femme dans la course à la présidence des États-Unis, mais ont affirmé ne pas avoir confiance en Hillary Clinton.

«Il y a tellement de scandales entourant Hillary», a déclaré Mme Cook, ajoutant que «ce n’est pas ce dont notre pays a besoin».

«Elle fait tout ce qu’elle peut pour devenir présidente, peu importe qui se place sur sa route», a-t-elle confié.

Dans la même catégorie