/news/world

Tout peut encore se jouer

TVA Nouvelles

L’élection du prochain président américain, le soir du 8 novembre prochain, s’annonce extrêmement serrée, selon les analystes de TVA Nouvelles.

Alors que Donald Trump tirait de l’arrière de 8 ou 9 points dans les sondages des dernières semaines, sa remontée, à l’aube du scrutin a de quoi inquiéter sa rivale Hillary Clinton.

«Ça nous mène à une élection serrée et à une possible victoire de Trump, juge l’analyste politique Luc Lavoie. Quand elle (Hillary Clinton) menait par 8 ou 9 points, j’ai considéré que c’était terminé pour Trump, surtout avec les scandales sur les femmes, mais finalement ce n’est pas terminé».

Selon l’analyste, le «momentum» pour Trump est toujours là.

 «La clef pour comprendre cette élection, c’est que la population américaine n’aime pas Trump et n’aime pas Clinton. Plusieurs iront voter en se ‘’bouchant le nez’’, et ne veulent pas le dire, mais ils vont voter pour Clinton.»

Si les partisans de Trump semblent être extrêmement motivés à l’idée d’aller voter, est-ce vraiment ce qui se produira le 8 novembre prochain? Selon nos analystes, les partisans de Trump seront présents.

Hillary Clinton qui elle peut compter sur les appuis des Noirs, des femmes et des Hispaniques, doit réussir à faire sortir le vote, ce qui n’est pas chose faite. Selon les données des dernières élections, il est démontré que les Afro-américains ne sortent pas massivement pour voter.

«Il n’y a rien qui est normal dans cette campagne depuis le début, nous qui nous basions sur notre expérience», précise Luc Lavoie.

Selon l’analyste, soit le taux de participation sera extrêmement élevé, voir historique, ou qu’il sera très faible. Mario Dumont lui se dit convaincu que le taux de participation sera très élevé.

Dans les deux cas, tout est possible, et des surprises peuvent survenir.

Quoi qu’il en soit, Mario Dumont croit qu’environ 2% d’écart sépareront les candidats, peu importe qui en sortira gagnant.

Dans la même catégorie