/regional/montreal/montreal

11 rendez-vous extérieurs et sportifs

Les Hivernales 2017 pour ouvrir le 375e de Montréal

Yan Lauzon

 - Agence QMI

Cet ensemble d’activités, annoncées lundi, vise à atteindre les objectifs des festivités qui se tiendront prochainement dans la métropole, à savoir faire des fêtes exclusives, viables et qui laisseront des traces afin, notamment, de positionner la ville à l’échelle internationale, comme l’a rappelé Gilbert Rozon.

«L’hiver, si tu ne joues pas dehors, c’est plate... Plusieurs promoteurs ont accepté de travailler ensemble pour présenter une agglomération d’événements qui peuvent, à partir de 2018, continuer et créer des Hivernales», a laissé savoir le commissionnaire auxdites célébrations.

Joies d’être dehors

Le mandat d’ouvrir le bal des Hivernales reviendra aux organisateurs de Barbegazi qui, à compter du 6 janvier, transformeront une partie du Quartier des spectacles en terrain de jeux, dont une course à obstacles durant laquelle il faudra ramper dans un igloo et traverser une réplique du pont Jacques-Cartier.

À compter du weekend suivant, l’Igloofest proposera son offre étendue de deux semaines au Vieux-Port. En plus de la musique électronique, il y aura des compétitions pour les moins originales telles que le lancer de sapins et le déneigement de voitures.

La Fête des neiges sera quant à elle de retour le 14 janvier. Le rassemblement familial misera sur une multitude de glissades. Puis, une course de boîtes à savon sur la rue Saint-Denis aura lieu les 20 et 21 janvier. Les participants devront y extirper leur bolide d’un banc de neige.

Sportifs recherchés

Le sport national des Québécois sera aussi bien sûr à l’honneur. La Classique montréalaise, plus grand tournoi de hockey en plein air de la métropole, mettra en vedette quelque 500 joueurs sur 16 patinoires afin de défendre les couleurs de leur arrondissement.

«J’ai joué dans les plus beaux et les plus prestigieux arénas en Amérique du Nord, mais le hockey c’est aussi jouer dehors. Dans les ruelles de Montréal, sur les patinoires extérieures, dans les parcs, y’a rien comme être dehors et jouer au hockey», Patrice Brisebois, ancien défenseur du Tricolore et porte-parole de l’événement.

Skieurs, raquetteurs, cyclistes, coureurs, canotiers et joueurs de curling ne seront pas non plus en reste. Plusieurs compétitions se tiendront de janvier à mars. Parmi elles, notons le Demi-marathon hypothermique qui s’est enrichi de deux nouvelles courses.

Pour consulter toute la programmation des festivités du 375e de la métropole - qui comprend plus de 175 événements -, on se rend au 375mtl.com.