/news/world

Dans quels États se jouera l'élection présidentielle?

TVA Nouvelles

Après deux ans et six milliards de dollars investis en campagne électorale, Hillary Clinton et Donald Trump sont à quelques heures du point culminant d’une élection présidentielle qui s’annonce serrée au possible, s’il faut en croire les sondages.

Les sondages nationaux démontrent qu’aucun des candidats ne se dirige actuellement vers une victoire facile le 8 novembre, ce qui laisse présager une soirée électorale au cours de laquelle le suspense demeurera jusqu’à très tard en fin de soirée.

Au-delà des sondages nationaux, il faut surveiller les projections à l’intérieur des États clés, susceptibles de faire pencher d’un côté ou de l’autre cette élection.

États clés en images

CNN

Le fonctionnement de l’élection

Rappelons avant tout que le système électoral américain est différent de celui au Canada. Plutôt que d’avoir un seul scrutin à la grandeur des États-Unis, ce sont 50 élections qui se tiendront simultanément mardi, une dans chaque État.

Selon le système électoral à suffrage universel indirect en place aux États-Unis, on attribue à chaque État un nombre de «grands électeurs» proportionnel à sa population. Le candidat qui est sacré gagnant dans un État remporte tous ses grands électeurs, à l’exception du Nebraska et du Maine, où ils sont proportionnellement partagés.

Par exemple, le gagnant du Texas ajoute 38 grands électeurs à son cumulatif et celui de la Floride en arrache 29.

Au total, les 538 grands électeurs forment le collège électoral. C’est donc dire que pour être porté au pouvoir, un candidat doit obtenir le nombre magique de 270 grands électeurs.

Les États clés

On cible une douzaine d’États considérés comme clés en vue de l’élection du 8 novembre. Certains se retrouvent dans cette liste en raison de leur importance, comme le Texas et New York, où les jeux sont pratiquement déjà faits. D’autres États sont toutefois imprévisibles et ce sont eux qui sont le plus susceptibles de faire basculer l’élection.

La Caroline du Nord

Les prévisions pour cet État sont passées du rouge au bleu tout au long de la campagne. Avec ses 15 grands électeurs, la Caroline du Nord promet d’être extrêmement serrée, surtout quand on sait que 40 % des électeurs enregistrés dans cet État sont identifiés comme démocrates, 30 % comme républicains et 30 % comme non-affiliés.

La Floride

Longtemps considéré comme l’État clé par excellence avec ses 29 grands électeurs en jeu, la Floride a plus récemment souri au camp démocrate avec des victoires de Barack Obama lors des deux dernières élections présidentielles. Celui-ci a toutefois encore frais en mémoire la déchirante défaite d’Al Gore contre George W. Bush en 2000 en Floride.

Lors des derniers sondages, Hillary Clinton y maintenait une courte avance sur Donald Trump.

L’Ohio

Depuis 1964, aucun président n’a accédé à la Maison-Blanche sans enlever les 18 grands électeurs de l’Ohio. Donald Trump est parvenu à séduire la base ouvrière traditionnellement démocrate de cet État où il a misé gros tout au long de sa campagne. À une semaine de l’élection, un sondage plaçait les deux candidats nez à nez.

Le Nevada

Cet État sera particulièrement intéressant à surveiller dans la mesure où il sera l’un des derniers États clés à se prononcer le 8 novembre en raison de sa position géographique, dans l’ouest des États-Unis.

Barack Obama et les démocrates ont enlevé les six grands électeurs du Nevada lors des deux dernières élections, après deux élections de règne républicain. Bill Clinton (démocrates) l’avait préalablement remporté en 1992 et en 1996.

Moins de deux points séparaient Donald Trump de sa rivale Hillary Clinton, qui était en tête dans les intentions de vote à une semaine de l’élection.

Parmi les autres États clés à surveiller ce mardi, notons la Géorgie (16 grands électeurs), où les sondages sont là aussi très serrés, la Virginie (13 grands électeurs), la Pennsylvanie (20 grands électeurs), New York (29 grands électeurs), le Texas (38 grands électeurs), l’Iowa (6 grands électeurs), le Wisconsin (10 grands électeurs) et l’Arizona (11 grands électeurs).

Dans la même catégorie