/finance/homepage

Chris Christie prend le contrôle des finances d'Atlantic City

L'administration du gouverneur du New Jersey, Chris Christie, l'un des principaux membres de l'équipe de campagne de Donald Trump, a pris officiellement mercredi le contrôle des finances d'Atlantic City, une cité balnéaire de la côte est au bord de la cessation de paiement.

Un accord avait été trouvé fin mai à l'assemblée du New Jersey concernant un plan de sauvetage d'Atlantic City, lequel prévoyait que l'équipe municipale devait présenter un projet de budget équilibré pour les cinq années à venir.

Mais le projet, présenté fin octobre, a été retoqué par le département des collectivités du New Jersey, placé sous le contrôle du gouverneur, Chris Christie.

Personnage de premier plan de la campagne Trump, il pourrait mener l'équipe de transition, chargée de préparer la prise du pouvoir en janvier prochain.

Les autorités du New Jersey ont notamment estimé que les estimations de recettes fiscales présentées par Atlantic City étaient surévaluées.

Mercredi, le conseil des finances locales de l'Etat du New Jersey a voté le principe d'une prise de contrôle des finances locales d'Atlantic City par les équipes du gouverneur, a indiqué à l'AFP une porte-parole.

Longtemps capitale du jeu sur la côte nord-est des Etats-Unis, la ville souffre depuis plusieurs années de la concurrence de nouveaux casinos, souvent situés plus près des grandes villes de la région, dans les Etats mitoyens de Pennsylvanie et de New York principalement.

Cinq de ses douze casinos ont fermé depuis 2014, le dernier début octobre, le Trump Taj Mahal, qui n'était déjà plus propriété du nouveau président élu mais portait encore son nom.

Grande figure d'Atlantic City durant trente ans, Donald Trump fait partie des investisseurs qui ont quitté la place en 2014.

La contraction de l'activité des jeux a amputé le produit des taxes foncières de 35% entre 2010 et 2016, précipitant les finances municipales dans le rouge.

La ville affiche aujourd'hui un déficit chronique, qui a atteint 28 millions de dollars en 2014, et une dette à refinancer de plus de 200 millions de dollars.

Dans la même catégorie