/news/politics

L’élection de Donald Trump inspire Kellie Leitch

Agence QMI

Dans une missive envoyée à ses partisans, une candidate à la course à la direction du Parti conservateur a félicité les «cousins» Américains d’avoir «rejeté l’élite» en élisant Donald Trump.

Kellie Leitch, qui défend l’idée controversée d’identifier les immigrants qui ont des valeurs anticanadiennes, dit s’inspirer du même mouvement qui a fait élire Trump à la Maison-Blanche.

«Je suis la seule candidate à la course à la direction du Parti conservateur qui défend les valeurs canadiennes», a-t-elle écrit dans une note envoyée tôt mercredi matin à ses partisans, à la lumière des résultats de la présidentielle Américaine.

L’idée de se défaire du joug des «élites» est «un message enthousiasmant» qu’elle souhaite faire sien tout au long de la campagne, a-t-elle ajouté.

Les propositions de Mme Leitch sur l’identité ont été vivement contestées, notamment à l’intérieur du Parti conservateur.

Lorsqu’ils ont été invités à les commenter, plusieurs candidats à la chefferie ont répondu vouloir se concentrer sur les enjeux économiques, plutôt que de tenter de «diviser» les Canadiens.

Un autre candidat, le député québécois Steven Blaney, mise aussi sur la question de l’identité pour se démarquer de ses adversaires.

S’il est élu premier ministre, ce dernier souhaite lancer le pays dans un vaste examen de conscience collectif sur l’identité canadienne, «afin d’établir clairement ce qui nous définit comme pays».

Dans la même catégorie