/news/culture

Recours au financement participatif

Annie Villeneuve se défend : «Ce n’est pas un téléthon!»

TVA Nouvelles

Cible de plusieurs critiques, la chanteuse Annie Villeneuve jure que c’est par «choix» qu’elle a décidé de faire appel au financement participatif pour produire son cinquième album.

Depuis qu’elle a lancé une campagne visant à amasser 60 000$ via la plateforme La Ruche, la chanteuse qui s’est fait connaître grâce à la populaire émission Star Académie, doit répondre à de nombreux détracteurs qui voient d’un mauvais œil cette façon de faire.

De nombreux internautes ne se sont d’ailleurs pas gênés pour s’exprimer sur la page Internet qui explique le projet. «Madame, sauf votre respect, j’ai personnellement tendance à donner à des personnes qui sont réellement dans le besoin», a écrit Marie-Pier Bédard. «Mon dieu, c’est comme malaisant», a renchéri Catherine Côté-Ostiguy.

En entrevue sur les ondes de LCN, Annie Villeneuve a défendu bec et ongles sa stratégie, répétant à plusieurs reprises qu’il s’agissait d’un «choix» et qu’elle n’avait «pas envie» de produire ce nouvel album de façon traditionnelle.

«Je suis très intéressée par le financement participatif. Je trouve que c’est une façon contemporaine, très actuelle, de rejoindre les gens. Je suis très, très, très fan de cette façon de faire alors je me suis dit que j’allais l’apporter dans mon métier», a expliqué la chanteuse qui est également ambassadrice de La Ruche.

«Qu’est-ce qu’il y a de mal à prévendre un album? C’est une prévente, dans le fond. [...] Je vous donne un extrait radio et je vous demande de me faire confiance. Embarquerez-vous avant ou après? Je ne force personne, ce n’est pas un téléthon», a-t-elle ajouté.

Annie Villeneuve ne s’en cache pas, son pari est risqué. Malgré tout, la jeune femme est formelle, elle n’a pas hésité une seconde avant d’aller de l’avant avec sa démarche de financement participatif.

 «Aujourd’hui, on consomme les chansons à l’unité. Ce que je propose, c’est de prendre l’album au complet et, audacieusement, prendre l’album avant de connaître les chansons», conclut la chanteuse.

Au moment d’écrire ces lignes, 98 personnes avaient donné un peu plus de 15 000$, soit 25% de l’objectif.

Dans la même catégorie