/news/politics

Des journalistes réclament une loi fédérale

Agence QMI

Une coalition de journalistes québécois et canadiens demande au gouvernement Trudeau d’enchâsser dans une loi la protection les sources journalistiques.

«Il est temps de protéger la relation spéciale entre les journalistes et leurs sources à l’intérieur d’une loi qui serait la même pour tous les journalistes au travers le pays», a déclaré mercredi le chroniqueur de «La Presse», Patrick Lagacé, qui était de passage dans la capitale fédérale.

M. Lagacé était accompagné de Ben Makuch, de Vice, Mohamed Fahmy, un journaliste canadien emprisonné durant plus d’un an en Égypte, et de Tom Henheffer, le directeur de l'organisme Canadian Journalists for Free Expression.

Leur demande a été reçue froidement par les libéraux. Le député Michel Picard a, pour le moment du moins, fermé la porte à l’avenue législative. «Pour l’instant, il n’y a pas lieu d’adresser ce problème-là qui n’existe pas chez nous», a souligné le député, également secrétaire parlementaire du ministre de la Sécurité publique.

M. Picard a rappelé que Justin Trudeau a déjà reçu l’assurance que les journalistes canadiens ne sont pas surveillés par les agences fédérales de sécurité, soit la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et l’agence d’espionnage canadienne.

Dans la même catégorie