/news/world

Violée à Dubaï, elle est accusée d’avoir eu une relation sexuelle hors mariage

TVA Nouvelles 

Une Britannique a été arrêtée et accusée d’avoir eu une relation sexuelle hors mariage après avoir rapporté aux autorités qu’elle avait été violée par deux hommes.

Après avoir été libérée sous caution, son passeport a été confisqué et elle ne peut quitter les Émirats arabes unis, rapporte le quotidien britannique The Independant. Elle craint de faire face à la justice et d'écoper d’une peine pouvant aller d’un séjour en prison à l’exécution par lapidation.

Ses agresseurs seraient rentrés chez eux, au Royaume-Uni. La famille de la victime soutient qu’ils l’auraient violée à tour de rôle dans une chambre d’hôtel et auraient filmé la scène.

La femme de 25 ans, qui ne peut être identifiée, était en vacances lorsqu’elle a été attaquée le mois dernier. L’organisme sans but lucratif Detained in Dubai tente de lui venir en aide. Sa mission est d’assister les victimes d’une injustice aux Émirats arabes unis.

«La police confond souvent une relation sexuelle consensuelle et un viol avec violence, a dit Radha Stirling, la directrice de Detained in Dubai à The Independant. Les victimes la rencontrent pour obtenir justice et sont arrêtées.»

Selon les informations de The Independant, la loi interdit aux Émirats arabes unis de partager un logement ou une chambre d’hôtel avec une personne de sexe opposé si vous n’êtes pas mariés ou étroitement liés.

De plus, un viol ne peut être prouvé que par la confession de l’agresseur ou par le témoignage de quatre hommes.