/finance/homepage

Manifestation des camionneurs: les indépendants se sentent exclus

Agence QMI 

Des centaines de camionneurs de partout au Québec se sont rendus devant l’Assemblée nationale, samedi après-midi, pour manifester contre l’entrée en vigueur de nouvelles normes de sécurité. Ils déplorent de ne pas faire partie du processus de décision.

Près de 500 camionneurs indépendants ont pris part à ce rassemblement pacifique visant à faire reconnaître leur profession auprès des élus. Ils affirment qu’ils n’ont pas été consultés sur les nouvelles règles de sécurités et, dans certains cas, de ne pas en avoir été informés.

Selon une de leur porte-parole, Lyne Gilbert, ils demandent aux élus que le «partage d’information soit équitable envers toutes les compagnies, pas seulement celles qui font partie des grandes associations, les privilégiées».

«Ils veulent dénoncer le fait qu’ils sont mis à part simplement parce qu’ils sont des petits indépendants, des PME, a-t-elle expliqué. C’est important qu’ils reçoivent la même information, au même titre que tout le monde.»

Ces camionneurs veulent faire partie des tables de concertation et être inclus lorsqu’il y a des changements aux lois afin de faire partie des efforts d’uniformisation avec le ministère des Transports, la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et les contrôleurs.

Certains d’entre eux déplorent le fait qu’ils apprennent les nouvelles règles en même temps que le reste de la population, lorsqu’elles sont publiées sur les différents sites internet de la SAAQ et du gouvernement.

Les manifestants demandent le report de la mise en place des nouvelles normes de sécurité afin que l’industrie ait le temps de s’ajuster. La Coalition Avenir Québec a d'ailleurs interpellé le gouvernement Couillard à ce sujet.