/news/politics

Barrette invite les médias à déguster des «patates en poudre»

TVA Nouvelles

La convocation a quelque chose d’inusité: le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, propose aux membres des médias de venir découvrir les repas offerts dans les CHSLD, mercredi. Découvrir ou déguster?

«Est-ce que ça vous tente d’aller manger des bonnes patates en poudre, mes amis Luc (Lavoie) et Paul (Larocque), et du bon manger mou», lance en riant Bernard Drainville, qui commente l’actualité à l’émission «La Joute», chaque jour à LCN.

«Du bon manger gratis, comme on disait quand j’étais journaliste», ajoute Luc Lavoie.

En juin dernier, Le Journal de Montréal révélait que 12 CHSLD et deux hôpitaux montréalais avaient dû retirer plusieurs aliments de leur menu comme les raisins, le chou-fleur, le bacon et le veau puisqu’ils coûtent trop cher. Même les vraies pommes de terre en purée ont été remplacées par des pommes de terre déshydratées.

Peu importe, que l’on voie l’initiative du Dr Barrette comme un rendez-vous gastronomique ou une opération publique pour redorer le blason de l’équipe Couillard, elle a de quoi faire sourire.

«Ils savent qu’ils ont un problème avec les CHSLD, la clientèle des aînés est une clientèle très importante qui a toujours eu un petit penchant libéral, explique Bernard Drainville. Je vous rappelle qu’il y a 1,5 million de personnes âgées de 65 ans et plus au Québec.»

Une «petite Gravol» avec ça?

«D’ailleurs, beaucoup de gens ont l’impression que le gouvernement ne s’occupe pas des aînés, que ce dernier les néglige dans les CHSLD. Alors là, ils ont annoncé qu’ils allaient embaucher des gens et là, ils vont nous servir du manger mou qui sera sans doute pas mal meilleur que ce que la majorité des gens mangent dans les CHSLD», indique Bernard Drainville.

Sourire en coin, Luc Lavoie admet qu’il serait content que son coanalyste réponde positivement à l’invitation du ministre. «Bernard, il faut que tu trouves le temps d’y aller, car nous voulons un rapport sur le sujet. Mais je te suggère d’apporter avec toi des Roll-Aids, pour l’aspect acide de la chose, et peut-être une petite Gravol, bien que cela puisse te faire endormir pendant l’émission», dit-il.

Mais Bernard Drainville, esquissant une moue, dévie habilement la question. «On pourrait plutôt demander à Gaétan Barrette de nous faire livrer chacun une portion que l’on pourrait faire chauffer au micro-ondes et manger ça pour souper», suggère-t-il.

«Un petit doggy bag avec ça», renchérit Luc Lavoie.

Voyez dans la vidéo ci-dessus un extrait de l’émission «La Joute».

Dans la même catégorie