/news/currentevents

La SQ recherche un suspect en lien avec le meurtre à Jonquière

Agence QMI 

La Sûreté du Québec a lancé un avis de recherche lundi en début de soirée afin de localiser un suspect dans l’affaire du meurtre par balle d’Israël Gauthier Nepton, 27 ans, dans la nuit de samedi à dimanche dans un stationnement de la rue du Vieux-Pont à Jonquière.

L’homme recherché est Marc-Étienne Côté, 36 ans, de Saguenay.

Côté mesure 1,70 m (5 pi 7 po) et pèse 103 kg (227 lb). Il a les cheveux bruns rasés très court ainsi qu’une barbe de plusieurs jours. Ses yeux sont bruns également.

SQ

Le suspect est recherché pour meurtre au deuxième degré, a précisé la SQ.

«Toute personne qui apercevrait cet individu est priée de communiquer avec le 911 et de ne pas tenter de l’intercepter, il est considéré armé et dangereux, a indiqué la SQ dans un communiqué transmis aux médias. De plus, toute information pouvant permettre de retracer cet individu peut être communiquée, confidentiellement, à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.»

Que s’est-il passé?

Sur les lieux du crime, lundi, au lendemain de la découverte du corps de la victime, il ne restait comme traces visibles sur les lieux qu'une flaque de sang, à l'arrière d'un immeuble, et un trou dans une fenêtre à l’avant d’un logement, fracassée par une balle.

Israël Gauthier Nepton, qui semblait être un individu sans histoire, n’était pas connu du voisinage. Que faisait-il dans ce secteur dans la nuit de samedi à dimanche?

L'homme originaire de Saint-Honoré a été atteint dans le dos, possiblement en marchant sur la voie publique, avant de rendre l'âme dans la cour d'un immeuble à logements de la rue du Vieux-Pont.

Les deux copropriétaires de l’immeuble ont aperçu le corps tôt dimanche matin.

«Il était replié sur lui-même, accroché après la roue d'une voiture», a expliqué Roland Chiasson, une des deux personnes ayant aperçu le corps tôt dimanche matin. J'ai vu qu'il avait un trou de balle dans le dos, et j'ai appelé le 9-1-1.»

La victime, Israël Gauthier-Nepton

Vers 3 h 15 dans la nuit de samedi à dimanche, une résidente du secteur a entendu deux détonations, à quelques secondes d'intervalle, sans se douter de leur vraie nature.

«J'ai pensé que c'était des pétards. Il y en a qui en font exploser parfois pour faire peur aux passants», a dit Marlene Simard.

La locataire n'aurait jamais eu connaissance qu'un projectile avait fracassé sa fenêtre.

«Elle est sortie avec ses poubelles, et en voyant les policiers, elle m'a demandé ce qui passait», a relaté Roland Chiasson. Les policiers sont entrés dans son logement et je n'ai rien su par la suite. Je ne pense pas qu'elle ait été consciente lorsque la balle a été tirée.»

Dans la même catégorie