/news/politics

L'octroi de 30 millions jugé insuffisant par le milieu

Sebastien Proulx

Simon Clark/Agence QMI

Le gouvernement Couillard a annoncé, lundi, l’octroi de 30 millions $ pour l'année 2016-2017 «afin de soutenir la qualité des services de garde éducatifs à l'enfance».

De ces 30 millions $, la plus grande partie, soit 28 millions $, sera versée aux centres de la petite enfance (CPE) et aux garderies subventionnées. L’argent doit leur permettre d'acheter du matériel éducatif et récréatif, d'organiser des sorties ou des activités culturelles et d'offrir de la formation au personnel éducateur, a mentionné lundi le cabinet du ministre responsable du dossier, Sébastien Proulx.

«Concrètement, cela représente, par enfant, des montants de 100 $ pour le matériel et les activités culturelles et de 40 $ pour la formation du personnel, est-il précisé dans un communiqué de presse. Ces 28 millions de dollars comprennent également une bonification de l'Allocation pour une installation recevant des enfants issus d'un milieu défavorisé pour favoriser l'égalité des chances.»

Les autres 2 millions $ iront au lancement d’un appel de projets à l'intention des bureaux coordonnateurs de la garde en milieu familial. «Ces derniers pourront présenter des projets visant l'amélioration de la qualité des services éducatifs offerts aux enfants par les responsables d'un service de garde en milieu familial.»

Cette annonce a été faite dans le cadre de la Grande semaine des tout-petits qui se déroule jusqu’au 26 novembre.

Commentant l’octroi de ces fonds, l’Association québécoise des centres de la petite enfance a qualifié l’initiative de «bonne nouvelle», mais dit qu’il s’agit d’«une somme insuffisante». De son côté, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et la Fédération des intervenantes en petite enfance (FIPEQ-CSQ) ont pour leur part affirmé que l'annonce du ministre de la Famille, Sébastien Proulx, «est trop modeste pour combler les besoins criants du milieu».