/finance/homepage

D'importantes fuites commerciales en ce Vendredi fou

 - Agence QMI

Même pour un Vendredi fou, 44 % des Québécois disaient préférer faire la chasse aux aubaines sur le web, contre 42 % en magasin.

La grande majorité de ces achats se feront sur des sites américains, tout simplement parce que les commerces québécois n'y sont pas.

«Particulièrment dans le commerce de détail, il y a de nombreuses opportunités d'affaires parce que les consommateurs, eux, sont prêts. Soixante-quinze pour cent de la population y fait son pré-magasinage», souligne Claudia Pelletier, professeure au département de marketing et systèmes d'informations à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

Comme seulement 12 % des PME d'ici font du commerce en ligne, 3 $ sur 4 dépensés par les Québécois sortent de la province. «Ils achètent en ligne, mais d'une entreprise américaine. Ils achètent d'une grande bannière qui n'a ni son siège social ici, qui ne paie aucune taxe ou impôt ici. Donc, d'un point de vue fiscal, il y a quelque chose d'important.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.