/news/world

La vie tourne au ralenti après le décès de Fidel Castro

Agence QMI

Le décès de Fidel Castro impose un rythme plus que lent à Cuba et les activités devraient suivre cette cadence, alors que le deuil national se poursuivra jusqu'aux funérailles dimanche prochain.

Écoutez ci-dessus le témoignage du chef d'antenne de TVA Nouvelles à Québec, Pierre Jobin, qui est à La Havane.

Dimanche, sur les chaînes de télévision du pays, des documentaires sur Fidel Castro sont diffusés en boucle sur les ondes alors que de nombreux commerces avaient fermé leurs portes. Dans d’autres établissements, les tenanciers ne servaient pas d’alcool, les activités de sport, des spectacles ont été annulés. Il en va de même dans certains hôtels tout-inclus qui n’avaient rien à l’affiche et où on ne servait pas non plus de breuvages alcoolisés.

Les visiteurs venus en escapade devront adopter eux aussi ce régime de deuil national, d’une durée de 9 jours. Des vacances qui prendront soudainement une tangente différente pour les touristes qui avaient élaboré des projets plus festifs.

Lundi, des cérémonies de commémoration s’amorceront sur la Place de la Révolution, à compter de 9 h du matin. Les cendres du chef d’États seront présentées et des célébrations défileront jusqu’à 22h.

À compter de mercredi, le cortège de Fidel Castro se mettra en branle. Selon le scénario prévu, il fera la tournée des villes importantes du pays, en direction de l'est de l'île, à Santiago de Cuba pour être inhumé à côté de José Marti, le fondateur du parti révolutionnaire.

Dans la même catégorie